MOOC Effectuation : un bilan plutôt satisfaisant !

|  2 Commentaires

Du 4 novembre au 9 décembre 2013 se tenait un MOOC consacré à l’Effectuation et animé par Philippe Silberzahn, professeur d’entrepreneuriat, de stratégie et d’innovation à EM Lyon. L’objectif de ce MOOC, qui s’est déroulé sur cinq semaines, était de sensibiliser les apprenants à l’effectuation. L’effectuation consiste à tester son idée auprès des clients potentiels et à faire constamment évoluer cette idée en fonction des rencontres et des surprises. Elle s’oppose à la démarche classique, celle qui essaie de prédire l’avenir dans un business plan. L’effectuation a été développée par les travaux de la chercheuse américano-indienne Sara Sarasvathy.

En bref, ce MOOC était destiné à sensibiliser le public à l’entrepreneuriat en lui expliquant les principes à avoir en tête avant de se lancer. Mais surtout, le but était de montrer que l’entrepreneuriat n’est pas une affaire de « super-héros », et que tout le monde peut s’y mettre !

Le programme était le suivant :

  • Semaine 1 : mythes de l’entrepreneuriat
  • Semaine 2 : principes de l’effectuation
  • Semaine 3 : processus entrepreneurial
  • Semaine 4 : gérer l’incertitude
  • Semaine 5 : synthèse

Et la vidéo de présentation :

Cette expérience s’est révélée positive à de nombreux égards. Tout d’abord, il faut noter que ce MOOC représente l’une des premières initiatives du genre en France. Côté chiffres aussi, le bilan fut révélateur : 9 200 personnes inscrites. Les Français représentaient 74 % des inscrits (soit la majorité) mais, plus surprenant (et encourageant !), des pays plus lointains se sont prêtés au jeu. Beaucoup d’Africains notamment, mais aussi des Canadiens. Au total, pas moins de 63 pays ont participé à cet enseignement. Résultat : 2 482 apprenants ont obtenu le certificat délivré par l’EM Lyon à l’issue des épreuves finales (sur 2 700 candidats).

Côté participants, l’expérience a également été très positive. 195 projets de création d’entreprise ont été présentés et les échanges et commentaires ont permis aux porteurs de projet d’accélérer leur entreprise. Nombreux sont les participants qui estiment avoir appris des éléments clés, qui leurs serviront certainement dans leur vie professionnelle. Ils n’ont d’ailleurs pas manqué d’échanger sur les réseaux sociaux et les forums dédiés aux leçons, ce qui, là aussi, a permis de mettre en exergue l’un des atouts principaux du MOOC : son caractère interactif. Au final, Philippe Silberzahn s’est montré satisfait du degré d’adhésion des participants au MOOC. Une adhésion gratifiante pour le professeur, dans la mesure où, précise-t-il dans une interview au blog Focus Campus, le MOOC est un objet vivant qui nécessite beaucoup d’implication et de réactivité de la part de l’enseignant.

Le MOOC Effectuation en chiffres

Philippe Silberzahn livre les premiers enseignements de cette expérience sur son blog, à lire ici


 , , , , , ,

Articles similaires

 2 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.