Écrire de manière égalitaire : Comment fait-on le point médian ?

|  Laissez vos commentaires

Point médian

Dans le dernier article, différentes astuces et règles pour écrire de manière égalitaire étaient présentées : termes épicènes (ex : collègues), usage du féminin (ex : ingénieure pédagogique), ou expressions génériques (ex : la communauté étudiante). Parfois, c’est encore la double flexion qui est la plus appropriée : « les expertes et experts » (en suivant l’ordre alphabétique).
 
Mais je n’ai pas parlé du fameux… point médian (ou point milieu).
 
Effectivement, je voulais d’abord mettre en lumière le fait qu’on n’invente rien de nouveau en écrivant de manière égalitaire. On fait juste un choix de mots et tournures plus appropriés pour représenter tout le monde.
 
Maintenant parlons-en, de ce fameux point médian !
 

À quoi ça sert ?

 
Le point médian permet de contracter les termes féminins et masculins, évitant ainsi d’écrire complètement les deux termes.
 
Par exemple : « l’expert ou experte du sujet » devient « l’expert·e du sujet ». Vous remarquerez qu’il ne se situe pas au même niveau que le point final, mais un peu au-dessus, comme en témoigne cette suite de points et de points médians : …..·····. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se nomme point médian.
 

Comment (bien) le faire à l’écrit ?

 
Nouveaux raccourcis à apprendre :
– Sur l’ordinateur : Option + Shift + F (sur Mac) ou Alt + 250 (sur PC). Tadaam ! Sinon vous pouvez toujours le retrouver dans les caractères spéciaux.
– Sur le téléphone : à nouveau dans les caractères spéciaux, et Apple a même créé un raccourci qui est d’appuyer longtemps sur le point final. 😉
 

Pourquoi lui ?

 
Il ne s’agit pas d’un point final. D’ailleurs, le fait que ce soit un point différent permet aussi de le distinguer d’une fin de phrase. Ce qui est certainement très utile pour les lecteurs automatiques de texte (eh oui, pensons-y, notamment pour les questions d’accessibilité).
 
À bas les parenthèses, qui pourraient être interprétées comme un féminin facultatif ou secondaire.
 
Le tiret ? Bif bof. Cela sépare plus qu’autre chose et est utilisé autrement.
 
Conclusion : le point médian, c’est le bon compromis !
 

Comment l’utiliser ?

 
Vous pouvez placer le point médian comme ceci : « les comédien·nes » ou encore « les auteur·rices » (un seul point médian, pas besoin d’en rajouter un devant le -s final).
 
Les conseils d’utilisation de ce point médian sont succincts comme vous le voyez. Si vous avez un doute, essayez, faites ce qui vous semble le plus logique. L’intention est déjà bonne !
 
Voilà, maintenant vous connaissez les grandes lignes de l’utilisation du point médian, autre moyen de s’exprimer d’une manière égalitaire. Il ne reste plus qu’à l’utiliser davantage, à l’écrit et à l’oral !
 
 
Pour approfondir ce sujet, le guide « Pour une communication publique sans stéréotype de sexe » du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE), publié en 2022 est une pépite ! Le lien est ici.
 
 
 


 , ,

Héléna Coudurier-Curveur

  • Master de Sociologie Recherche – Normes, économie et société – Sorbonne Université

Curieuse et intéressée par de nombreux domaines, il m’était difficile de faire un choix de spécialisation dans mes études. Pourtant dans cette vague d’intérêts, j’ai réussi à orienter les flots de mon enthousiasme avec… la pédagogie !

Car si ma première satisfaction est de comprendre, la seconde est de transmettre.

Je suis ravie de faire partie de l’équipe Sydo, où savoir-faire et émulsion d’idées mènent à la réalisation d’outils véritablement pédagogiques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.