EN PLEIN FLOW #1 – QU’EST-CE QUE LE FLOW ?

|  Laissez vos commentaires

Vous vous asseyez dans le bus, prêt à jouer quelques minutes sur votre téléphone. 7 arrêts, assez pour quelques parties de votre jeu vidéo préféré. L’application se lance puis soudainement vous ne voyez plus le temps passer : 10, 15, 30 minutes s’écoulent et vous venez de rater votre arrêt de bus ! Tellement concentré dans votre partie que tout ce qui vous entourait n’existait plus.
 
Cet état, hors du temps, durant l’espace d’un instant, s’appelle l’état de Flow (ou absorption cognitive). Tout concepteur de jeu essaye le plus possible de faire rentrer chaque joueur dans cet état. Mais pourquoi donc ?
 
Dans ces articles, nous allons principalement évoquer le Flow pour les jeux vidéo. Mais certains principes s’appliquent aussi à toutes activités : sport, lecture, cours, etc.
 

Qu’est-ce que le Flow ?

 
Le Flow est un état mental qui peut être atteint par une personne lorsqu’elle est totalement plongée dans ce qu’elle fait. C’est un sentiment de concentration, d’implication et de réussite totale lors de la réalisation d’une activité.
 
Quand les capacités d’une personne réalisant une activité et la difficulté de celle-ci sont en symbiose, le joueur rentre en état de Flow. Cet état peut être rompu si la concentration est rompue ou si le joueur ressent de la frustration ou de l’ennui.
 
Un joueur avec des compétences trop élevées par rapport au challenge que représente le jeu ne rentrera pas en état de Flow, il ressentira plutôt de l’ennui. Au contraire, si le jeu est trop difficile pour le joueur, il finira par être frustré. Quand les deux sont (plus ou moins) équivalents, le joueur pourra ressentir le Flow.
 

 

Les caractéristiques du Flow

 
Le Flow est à rechercher lorsque l’on créé un jeu ou une activité. Si les joueurs pratiquant votre jeu atteignent cet état de Flow, ils seront d’autant plus concentrés et motivés à jouer, mais pas seulement. Le Flow provoque tout un tas de sentiments :
 
– Une concentration extrême pour la tâche que l’on doit réaliser.
– Une distorsion du temps lors de l’expérience.
– Une perte de la capacité de conscience de soi.
– Une fusion de l’action et de la conscience.
– Une sensation de contrôle et de puissance.
– Une satisfaction provenant de l’activité.
 
Le joueur entre dans un profond état d’engagement, à tel point que plus rien d’autre ne l’importe : son expérience devient optimale. De plus, le bon souvenir qu’il aura de cette expérience le poussera à recommencer.
 
Lors de son expérience le joueur a un total contrôle de la situation, il sent qu’il peut réussir le challenge, il lui paraît atteignable.
 
La question se pose de savoir pourquoi tous les jeux ne provoquent pas cet état ? Le Flow n’est pas simple à atteindre, chaque personne étant différente, le jeu doit s’adapter au joueur pour qu’il puisse ressentir le Flow.
 
Découvrez la suite la semaine prochaine. Nous vous proposerons notamment quelques conseils pour que les personnes jouant à votre jeu atteignent cet état de Flow…
 
 


 , , , ,

Clément Naffetat

  • Ingénieur en mécanique et microtechniques – ENSMM

Utiliser la machine, qui ne comprend que des 1 et des 0, pour faire nos outils pédagogiques amusants.

Cela fait longtemps que je suis passionné par l’informatique et l’électronique : programmation, jeux vidéo, robotique, intelligence artificielle… Beaucoup de notions qui paraissent compliquées mais qui, pour une certaine raison, me parlent.

C’est ce que j’aime tant dans les projets que l’on peut réaliser chez Sydo : mettre en pratique et découvrir un peu plus de ces domaines qui me plaisent.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.