La place du digital dans la formation

|  Laissez vos commentaires

Je vous parlais dans un précédent article de cette génération digital native qui, a priori, n’existait finalement pas. On peut donc s’interroger sur la place à donner au digital dans les formations !

Notre utilisation du digital

Dans les formations que nous animons, nous sommes tous les jours confrontés à des personnes qui ne sont pas à l’aise avec les outils digitaux, et ce quel que soit l’âge, le niveau d’étude ou la CSP des participants.

Pourtant, nous continuons à en utiliser pour animer nos formations : quiz sur smartphones avec Kahoot, conception de vidéos ou d’infographies de synthèse, etc. Outre le travail sur l’objet même de la formation, cela permet à nos apprenants de découvrir des outils et de voir que, même si on n’est pas à l’aise avec les outils digitaux, on peut arriver à des choses sympas en peu de temps.

Les avantages du digital en formation

Dans des formations présentielles, l’utilisation d’outils digitaux permet :

  • D’animer la formation, avec des petits jeux, des activités qui vont recapter l’attention des apprenants, etc. Attention, on pourrait faire les mêmes activités sans outils digitaux, mais ces derniers sont des facilitateurs (pour compter les points, avoir un retour en temps réel de tous les apprenants, etc.).
  • De court-circuiter l’usage que les apprenants peuvent avoir de leurs appareils : si vous utilisez les smartphones des apprenants à des fins pédagogiques, il leur sera beaucoup moins simple de vérifier leurs mails, lire un sms ou faire un tour sur Facebook !

Enfin à distance (mais nous ne nous attarderons pas sur le sujet), le digital permet de faire vivre la formation au-delà du présentiel, avec des quiz, des jeux, des rappels, etc.

Le digital qui ne reste qu’un outil

En réalité, on manque encore cruellement de recul concernant l’impact du digital (d’internet, des réseaux sociaux, des smartphones, etc.) sur nos petites personnes : rapport aux autres, apprentissage, mémorisation, réflexion, attention, fonctionnement même du cerveau… on voit bien qu’il y a des choses qui se passent, mais on ne sait pas exactement quoi ni comment (et c’est pour ça que les recherches comme celle citée dans l’article précédent sont si importantes !).

Penser que le digital est une solution qui va complètement révolutionner la formation est au mieux un peu prématuré, au pire une erreur. Le digital est un outil intéressant, qui permet de transmettre différemment et d’optimiser certaines activités pédagogiques, mais ne reste qu’un outil !

 


 , ,

Raphaël LAUER

  • Diplôme d’ingénieur en Sciences Cognitives – Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux (ENSC)

A l’école, j’ai toujours eu l’impression qu’on cherchait à faire des « têtes bien pleines » plutôt que des « têtes bien faites ». Ouais… Pas très utile. On pourrait essayer de faire mieux, non ? C’est ça qui m’intéresse dans la pédagogie : chercher de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour se construire intellectuellement et arrêter de faire apprendre un tas de trucs qui, au final, ne servent qu’à passer un diplôme ou valider une formation.

Articles similaires

Dico Pédago : Rapid Learning

  Raccourci de “Rapid e-learning developpement”, le rapid learning est une méthode de conception d’e-learning basée sur l’utilisation de contenus…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.