Après les MOOC, place aux SPOC

|  Laissez vos commentaires

SPOC

Imaginé en 2013 par un professeur d’une université américaine, le SPOC – pour Small Private Online Course – est une forme particulière d’enseignement à distance qui s’est développée pour pallier les faiblesses de son grand frère le MOOC. Spécificités d’un SPOC  et avantages par rapport à un MOOC : on fait le point.

Des SPOC pour sauver les MOOC

Tout comme le MOOC, un SPOC est une plateforme sur laquelle sont partagés différents types de contenus : vidéos, fichiers audio, supports de cours, quiz, exercices variés, etc.

Le SPOC est animé par un enseignant ou un expert métier chargé d’accompagner les apprenants dans leur formation. Sur le principe d’une classe virtuelle, les apprenants se connectent au même moment sur la plateforme et assistent tous ensemble aux cours dispensés à distance par le formateur. Grâce à des modules de type forum, chat ou de visioconférence, l’apprenant peut facilement échanger avec les autres formés ou poser des questions au formateur.

Private vs Open

Si les MOOC – Massive Open Online Courses – ont suscité un engouement international depuis leur création avec un nombre d’inscriptions inespéré, ils connaissent cependant un taux d’abandon important. En effet, seuls 2% des inscrits à un MOOC en France – et 9 % aux Etats-Unis – suivent la formation jusqu’à son terme. Cela s’explique par le fait que les MOOC proposent  un enseignement impersonnel, peu reconnu dans le monde professionnel, qui demande un véritable effort de la part des apprenants pour s’approprier le contenu. Nouvelle formule de formation à distance, le SPOC a donc été imaginé pour répondre aux imperfections des MOOC.

Principale différence entre un MOOC et un SPOC : le nombre de participants. Alors que les MOOC sont des formations ouvertes avec un nombre d’inscriptions illimité, les SPOC s’adressent à un public réduit et sélectionné en amont. Une trentaine de personnes seulement peuvent participer à un même SPOC sous réserve de s’être acquitté d’un droit d’inscription. Avec moins d’apprenants, le formateur peut adapter son enseignement aux compétences du groupe et assurer un suivi de qualité. Il peut également développer des activités de groupe interactives (gestion de projet, création de ressources, développement d’un outil, etc.) et proposer des services personnalisés (coaching, correction individuelle, entretien, etc.) afin de stimuler l’envie d’apprendre chez  les participants.

Une formation diplômante

Mais l’atout majeur du SPOC est le fait qu’il soit diplômant ! Contrairement aux MOOC, les SPOC permettent aux participants d’acquérir un nouveau diplôme, ce qui contribue à encourager les inscrits à suivre la formation jusqu’à son terme. Si initialement le format a été pensé pour des groupes d’étudiants, cette nouvelle approche gagne du terrain : des SPOC sont aujourd’hui proposés dans les entreprises pour former les salariés et certains sont parfois ouverts aux particuliers.

Avec le SPOC, l’apprenant n’est plus seul derrière son ordinateur, il fait partie d’un groupe rassemblé autour d’une même envie d’apprendre et est accompagné par un formateur prêt à répondre à ses questions. Le SPOC conserve donc le meilleur du MOOC. Son format, qui repose sur une logique de social learning, semble être une réponse adaptée aux besoins actuels de formation, que ce soit au sein des universités ou des entreprises.

Source image : Cocktail RH


 , , , , , ,

Articles similaires

Dico Pédago : Rapid Learning

  Raccourci de “Rapid e-learning developpement”, le rapid learning est une méthode de conception d’e-learning basée sur l’utilisation de contenus…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.