nawmalMAKE : production automatisée de vidéos

|  Laissez vos commentaires

Un peu dans la même idée que GoAnimate, nawmalMAKE est un outil qui vous permettra de créer des vidéos pour enrichir vos formations distancielles et présentielles. Nous vous proposons aujourd’hui un petit tour d’horizon de cet outil !

Fonctionnement et prise en main

Au départ, le fonctionnement de nawmalMAKE peut paraitre assez semblable aux autres outils de ce type : d’abord, vous commencez par choisir votre environnement parmi les 100 proposés (bureau, boutique, etc.) ou vous créez le vôtre (en appliquant vos photos dans un cube en 3D pour recréer votre espace – en effet, NawmalMAKE propose un environnement en 3D, là où beaucoup d’autres se contentent d’un plan fixe). Ensuite, vous allez choisir votre style de personnage parmi les 400 disponibles : très réaliste, ou au contraire complètement décalé (par exemple un robot). Enfin, vous allez placer votre ou vos personnages dans ce décor (juste debout, assis à une table, etc.).

C’est à partir de là que NawmalMAKE se différencie de ses concurrents : vous pouvez choisir votre langue, entrer votre texte, et l’outil créera automatiquement les dialogues grâce à des voix pré-enregistrées. De la même manière, l’outil gèrera automatiquement les changements de caméra en fonction du personnage qui parle et synchronisera les lèvres du personnage et ses animations en fonction du ton de la voix. Vous pouvez donc avoir très rapidement une vidéo propre, sans avoir besoin de vous prendre la tête avec des caméras, de la synchronisation voix/image, etc.

Le rendu des vidéos est plutôt propre par rapport aux autres outils du marché, mais il y a quand même un problème avec les voix automatiques : il y a vite un effet « GPS », et je ne suis pas sûr qu’en tant que formé j’arriverais à tenir plus de 2 minutes avec un discours froid et déshumanisé dans les oreilles. Nous ne pouvons donc que vous conseiller d’utiliser plutôt votre propre voix, ou celle de vos collègues.

Vous pouvez voir d’autres exemples de réalisation sur cette chaine Youtube.

Quand utiliser NawmalMAKE?

Une des forces de NawmalMAKE est donc de pouvoir sortir de la vidéo assez rapidement, et ce même si on ne sait pas gérer des outils de montage plus classiques. Mais en même temps, l’outil est assez souple pour permettre à ceux qui ont l’habitude du montage de modifier tous les paramètres automatiques (repositionner les caméras par exemple, ou remplacer la voix automatique par votre propre voix).

Les vidéos réalisées avec NawmalMAKE peuvent être utilisées soit pour mettre en scène des relations humaines (actes de ventes et négociations, réunions, entretiens annuels, etc.) soit pour servir de structure au déroulé de votre e-learning. En effet, vous pourrez utiliser les écrans intégrés dans les décors pour faire passer des vidéos explicatives, des images, des graphiques, etc. Par contre ces vidéos ne seront pas vraiment pertinentes pour expliquer des mécanismes, des process ou des systèmes complexes.

Un peu d’histoire

NawmalMAKE est un outil canadien qui a été imaginé en 2007 suite à la grève des scénaristes qu’a connue Hollywood : des producteurs voulaient pouvoir facilement tester les textes grâce à un outil de storyboarding simple à prendre en main. Après de nombreux essais et 15 millions de dollars investis, NawmalMAKE voit le jour : il s’agit alors d’un outil grand public permettant de transformer des présentations statiques en présentations animées. Aujourd’hui, NawmalMAKE est distribué en France par la compagnie Piranga Innovation. La licence est vendue 2.400€ (nombre de vidéos illimité et 4 heures de formation) : cela peut représenter un investissement conséquent, donc il vaut mieux être sûr d’avoir bien besoin de l’outil avant de se lancer !

Les +

• Rapidité d’exécution
• Rendu visuel assez propre
• Large palette graphique (personnages et environnement)

Les –

• Voix robotique pas vraiment adaptée à de la formation
• Logiciel tout en anglais
• Le prix qui pourra être bloquant pour certains


 

Raphaël LAUER

  • Diplôme d’ingénieur en Sciences Cognitives – Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux (ENSC)

A l’école, j’ai toujours eu l’impression qu’on cherchait à faire des « têtes bien pleines » plutôt que des « têtes bien faites ». Ouais… Pas très utile. On pourrait essayer de faire mieux, non ? C’est ça qui m’intéresse dans la pédagogie : chercher de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour se construire intellectuellement et arrêter de faire apprendre un tas de trucs qui, au final, ne servent qu’à passer un diplôme ou valider une formation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *