HUE / Kit pour Stop motion

|  Laissez vos commentaires

Le Stop Motion, kesako ?

C’est un moyen de créer des films d’animation à partir d’une série de photos que l’on fait défiler plus ou moins vite.

Voici un exemple simple : vous prenez une photo d‘un stylo sur votre bureau, déplacez légèrement ce stylo vers la gauche avant de prendre une nouvelle photo, et ainsi de suite jusqu’à disposer de 10 photos de cet objet déplacé progressivement. Si vous faites défiler ces 10 images sur une seule seconde (parce que vous êtes une personne très rapide ou que vous utilisez un logiciel vidéo) le stylo prendra vie et vous donnerez l’illusion qu’il se déplace tout seul sur votre bureau !

C’est ce même procédé qu’a utilisé Tim Burton pour donner vie à la marionnette de Monsieur Jack ou l’équipe du film en pâte à modeler Wallace et Gromit, avec beaucoup de temps et de savoir-faire, mais la magie du résultat justifie toute la patience demandée.

pate-modele

Tu vois ce dessin animé, c’est moi qui l’ai fait !

La promesse du kit d’animation HUE tient en peu de mots : vous fournir tous les outils permettant de réaliser facilement une vidéo ludique faite maison, du scénario à l’export final. Pour 69,95€, vous disposez :

– d’une caméra au bout d’un cordon déformable, ce qui permet d’avoir des angles du vue originaux et stables

– d’un logiciel de montage vidéo développé spécialement par HUE pour une prise en main simple

– d’un livre explicatif avec des idées de mise en scène pour créer des films déjantés : une banane qui parle, un sandwich qui se mange tout seul, une glace fondue qui se recompose… vous pouvez même vous mettre en scène avec des chaussures magiques !

Un bémol cependant : le kit est intégralement en anglais. En revanche, vous pouvez télécharger le livre en français sur le site très complet de HUE Animation. Profitez-en également pour découvrir leurs exemples de vidéos et tutoriaux complémentaires et pour télécharger les fichiers mis à disposition : feuilles de story board, bruitages cartoons, décors, bouches et pantins à imprimer (que l’on retrouve aussi dans le CD fourni).

 

C’est sympa tout ça, mais où est la pédagogie là-dedans ?

Cet outil est destiné aux enfants dès 5 ans mais il pourra également intéresser les adultes dans le cadre d’une initiation à l’animation.

En classe ou lors d’activités péri-scolaires, il permet de travailler en groupe pour réfléchir à un scénario, s’organiser pour le tournage et apprendre à maitriser un logiciel vidéo.

Au collège ou au lycée, c’est un moyen marquant d’enseigner les bases du cinéma : on comprend mieux comment faire défiler 24 images en une seconde crée l’illusion du mouvement, et par extension comment ce principe a permis de réaliser les tous premiers effets spéciaux.

Par ailleurs, un atelier vidéo peut être un prétexte pour réfléchir autour d’un sujet particulier et permettre aux participants d’exprimer leur point de vue ou leur expérience au travers d’une histoire. Comme de nombreux youtubeurs, on peut produire un « Draw my life », courte vidéo où l’on raconte sa vie en dessinant.

Le stop motion permettant de créer des effets étonnants, pourquoi ne pas l’utiliser pour illustrer de manière marquante vos propres vidéos pédagogiques ? C’est ce que nous avons essayé de faire dans le film ci-dessous, en nous inspirant très largement des idées fournies dans le livret HUE Animation :

 

Vidéo filmée avec la caméra fournie par HUE (dont la qualité laisse clairement à désirer, nous revenons sur ce point plus bas dans l’article).

Un outil amusant qui a ses limites

Pour ceux qui, au départ, manqueraient d’idées ou même de motivation, le livre et les ressources fournies dans ce kit sont une excellente source d’inspiration et stimulent la créativité. Les plus motivés pourront imaginer une véritable histoire avec un personnage en pâte à modeler et un décor imprimé sur papier à l’arrière plan. Pour les vidéos sophistiquées, il est indispensable de rajouter une étape de story-board (des modèles à imprimer sont fournis dans le kit) pour ne pas se perdre au moment de la prise de photos.

Chose à laquelle nous n’aurions pas forcément pensé : il faut ordinateur à proximité lors du tournage car la caméra HUE doit être connectée en permanence au logiciel pour prendre les photos. Procurez-vous un ordinateur portable si vous travaillez dans un décor extérieur et, en intérieur, installez votre ordinateur dans un endroit où vous aurez de la place et de la lumière pour mettre votre scène.

La caméra est pratique pour prendre tous les angles de vue souhaités mais est peu sensible à la lumière et ne filme pas à un très grand format : les vidéos HUE Animation n’excèderont pas une résolution de 640 par 480 pixels alors que la plupart des vidéos sur Youtube sont aujourd’hui en HD, soit 1280 par 720 pixels. Cependant, vous pouvez utiliser le logiciel HUE avec d’autres caméras (par exemple votre smartphone) ou une webcam. D’autre part, vous remarquerez que notre vidéo sur le sucre est souvent floue : nous nous sommes rendu compte trop tard que la caméra disposait d’une bague de mise au point… D’où la nécessité de lire avec attention chaque ligne du mode d’emploi même si on meurt d’envie de se lancer tout de suite dans le tournage !

Passons au logiciel fourni : la prise de photos est facilitée par le système de « pelures d’oignons », c’est à dire que vous pouvez afficher à l’écran le « fantôme » de la photo précédente au moment de prendre la photo suivante. C’est très pratique pour ajuster vos trajectoires.

logiciel-hue

 

D’autres menus vous permettent d’enregistrer directement votre voix-off, de retoucher grossièrement vos photos avec quelques outils de dessin ou même d’utiliser le principe de fond vert pour un incruster un décor de votre choix en arrière plan.

Le logiciel HUE est sensé être facile d’utilisation et convenir à tous les enfants dès l’âge de cinq ans. Cela peut être vrai pour des vidéos simples mais, pour la nôtre, nous avons eu du mal à monter nos photos et rythmer les animations au premier coup. De plus le logiciel a fréquemment bugué et toutes nos photos se sont retrouvées dans le désordre. Enfin, nous ne pouvions pas revenir en arrière lors de fausses manipulations : peut-être qu’une commande type « Ctrl+Z » existe, mais nous ne l’avons pas trouvée, ce qui nous fait dire que le logiciel n’est pas si intuitif que promis.

Pour vous amuser et profiter au maximum des qualités de cet outil, nous vous conseillons donc de restreindre vos ambitions dans un premier temps pour travailler sur des vidéos courtes et simples !


 , , , ,

Raphaëlle Guy

  • Diplômée d’un master 2 « communication des organisations » spécialité « gestion de l’information » – Lyon 2

Chiffres, équations, éprouvettes, … J’ai beau souvent ne rien y comprendre, les sciences me fascinent. Au cours de mon parcours, j’ai eu l’occasion de travailler avec de brillants scientifiques qui m’ont permis d’éclaircir certains mystères. Je me suis intéressée à la vulgarisation scientifique, à la médiation culturelle des sciences et à tous les outils innovants qui permettent d’expliquer la science au plus grand nombre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *