Flashcards : quand simplicité rime avec efficacité

|  Laissez vos commentaires

Les inventions nous évoquent souvent des machines ultra sophistiquées à remonter le temps, des accélérateurs de particules ou que-sais-je encore… Mais, au beau milieu de tout cela, à l’occasion de l’édition 2008 du concours Lépine récompensant chaque année les meilleures inventions dans le monde, un jeu de carte à rébus pour enfants a été médaillé par deux fois ! Son jeu, la Farandole des mots, a séduit le jury par sa simplicité d’utilisation, son efficacité pédagogique et son aspect ludique. Le concept ? Face recto, un rébus remplaçant par des pictogrammes les graphèmes complexes d’un mot ; au verso, le mot correspondant écrit en toutes lettres. L’enfant tire une carte, associe les pictogrammes aux graphèmes et devine le mot complet. Il apprend ainsi un des points les plus ardus de la langue française tout en s’amusant.

Concrètement, quel rapport avec les flashcards ?

Ce jeu est justement basé sur le principe des flashcards : associer sur une même carte deux informations liées de manière univoque. On peut ainsi relier un mot à sa définition, à son contraire, à sa traduction, ou encore un évènement à sa date, une question à sa réponse, un problème à sa résolution, etc. Il est possible d’inclure des textes et des images à deviner, mais également des graphiques ou des schémas.

Dans une liste classique, deux biais cognitifs peuvent altérer la qualité de l’apprentissage. D’une part, nous lisons naturellement une liste de haut en bas, et souvent dans l’ordre alphabétique : nous avons donc tendance à mieux mémoriser le début que la fin de la liste… et sérieusement, qui connaît la capitale du Zimbabwe ? D’autre part, nous lisons une liste de gauche à droite, donc nous encodons l’information uniquement dans un seul sens. Par exemple, une liste de vocabulaire construite du français à l’anglais fera de vous un excellent traducteur français-anglais, mais vous aurez quand même du mal à comprendre un texte écrit en anglais !

Un seul point de vigilance : la face d’une carte ne doit admettre qu’une seule réponse. Ainsi, « État européen » au recto et « France » au verso, n’est pas pertinent car « État européen » accepte une multitude de réponses possibles. Pour contourner cette difficulté, on peut faire correspondre un groupe à la liste des éléments qui le composent, pourvu que cette dernière soit limitée et exhaustive.

Animer des séquences de formation avec les flashcards

Les flashcards aident à mémoriser des associations d’informations. Elles ont donc toute leur place dans l’arsenal du formateur en milieu professionnel : apprendre le vocabulaire technique, resituer les dates clés du développement de l’entreprise, etc.

Le formateur peut les utiliser pour animer une séquence en présentiel. En voici un exemple :

  1. Préparer un jeu de flashcards et les mélanger dans un sac.
  2. À tour de rôle, chaque stagiaire pioche dans le sac une carte (recto ou verso, peu importe), lit ce qui est écrit et répond. Si la réponse est correcte, il garde la carte. Si la réponse est fausse, il remet la carte dans le sac avant de le passer à son voisin.
  3. À la fin du jeu, chacun comptabilise ses points en comptant le nombre de cartes en main, et une récompense au vainqueur est recommandée !

Tout au long du jeu, le formateur étaie chaque bonne réponse par un complément d’informations. On peut même abandonner la présentation classique sur PowerPoint pour une animation « flashcards » sur toute une séquence de formation portant sur des rappels de notions. Succès garanti !

Autre astuce-formation : les réaliser soi-même permet de mieux les mémoriser. Le formateur pourra donc également laisser à ses stagiaires le soin de les préparer et de jouer avec !

Outils de flashcards en ligne

Plusieurs outils en ligne disposent de mécanismes de jeu « flashcards ». Il est possible d’en faire un outil e-learning ou encore d’apporter une touche de digital pendant une formation en présentiel.

Le site de l’université de Genève en a recensé et testé quatre : Quizlet, Studyblue, Cram et Ankiapp. Il en ressort que Quizlet est l’outil le plus pertinent tant pour concevoir des flashcards que pour réviser et visualiser ses résultats.

Voici donc un outil très simple, adapté pour les besoins des grands et des moins grands, des novices et des experts. N’hésitez pas à en varier les formats (textes, visuels, couleurs), et à en faire des jeux d’animation pour vos formations.

 

Cet article vous a été proposé par Soufiane EL JAI


 , ,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.