Micro-apprentissage, maxi impact ? (partie 3)

|  Laissez vos commentaires

Après avoir vu la définition, les atouts et les limites du micro-learning, nous vous proposons quelques conseils pour vous accompagner dans la réalisation de vos propres capsules pédagogiques !

Comment faire du microlearning ?

Si vous souhaitez créer vos propres modules de micro-learning, voici quelques conseils utiles :

 

  1. Ne cherchez pas à en dire beaucoup, au contraire, sélectionnez l’essentiel ! Chaque module de micro-learning devrait dans l’idéal ne contenir qu’un seul message-clé. Avant de vous lancer, commencez par découper votre formation en tout petits grains pédagogiques, cela vous permettra de mieux cibler le message central de chacun de vos modules.

 

  1. Pour produire les modules, utilisez un outil de création d’e-learning adapté et vérifié que vos écrans s’affichent correctement sur les différents appareils et navigateurs utilisés. Pensez aussi à conserver une cohérence graphique et ergonomique d’un module à l’autre. Pour le format, c’est à vous de voir : jeu, infographie, texte court… Vous pouvez également choisir le format vidéo, très à la mode 😉

 

  1. Soignez la structure, les visuels et la navigation pour mettre en valeur votre message, sans en faire trop non plus (le maître-mot reste la simplicité !). Tous ces éléments de présentation contribueront à rendre votre propos plus attrayant et plus percutant.

 

  1. Enfin, il est toujours utile de proposer des ressources supplémentaires aux apprenants qui souhaiteraient avoir davantage d’informations sur un sujet. N’hésitez pas à leur proposer des liens pour approfondir le sujet et à les renvoyer vers des contenus complémentaires !

 

Pour finir…

Le micro-learning est un format pertinent pour apporter des contenus ciblés et répondre à des problématiques spécifiques.

En revanche, vouloir passer toutes les formations à la moulinette du micro-learning est une mauvaise idée et risque de se révéler contre-productif, car le format ne se prête pas à tous les sujets et à tous les niveaux d’apprentissage.

La formation parfaite n’existe pas : les « learning nuggets » restent une modalité de formation parmi d’autres. L’important, comme toujours, reste de trouver le juste équilibre en variant les modes de transmission et en les adaptant à l’objectif visé !

 

Sources de cette série d’articles :
http://www.solunea.fr/le-microlearning-la-tendance-incontournable-du-digital-learning/

https://www.formation-professionnelle.fr/2018/11/12/le-micro-learning-un-pilier-de-lorganisation-apprenante/

https://thinkovery.com/blog/microlearning-qu-est-ce-que-c-est-en-definitive/

https://www.elearning-news.fr/2016/10/03/micro-learning/

Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY

 


 ,

Emmanuelle Veron

  • Master 2 en Sciences du Langage, spécialité Didactique du Français Langue Etrangère – Université Grenoble-Alpes et CNED
  • Diplômée de Sciences Po – Master Affaires Internationales, mention « Management Public International »

Depuis toute petite, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. De l’actualité à la grammaire d’une langue étrangère en passant par les neurosciences, tout m’intéresse (ou presque) ! Je suis aussi fascinée par le langage sous toutes ses formes : les livres, les langues, les images ou la musique sont pour moi autant de moyens complémentaires de transmettre des connaissances et des émotions.
Comprendre, expliquer, donner envie d’apprendre grâce à des supports ludiques et innovants : autant de missions qui me passionnent et qui sont au cœur du travail chez Sydo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.