C’est quoi une bonne vidéo interactive ?

|  4 Commentaires

Une vidéo interactive, c’est une vidéo qui requiert, à certains moments, une action du spectateur. L’objectif : lui proposer une expérience personnalisée. Une vidéo interactive réussie, si elle a des visées pédagogiques, c’est plus de concentration et donc un apprentissage plus efficace. Petit tour d’horizon des bonnes pratiques en la matière ….

L’interactivité au service de la personnalisation

Lorsqu’on se lance dans la réalisation d’une vidéo interactive, on est souvent tenté de réaliser une vidéo quiz, c’est-à-dire une vidéo pédagogique classique, mais interrompue par des questions à choix multiples, qui permettent d’apporter le contenu, sous la forme de correction : « bravo, c’est tout à fait ça + explications » ou « Non pas vraiment + explications ».

Pourtant, là où la vidéo interactive est vraiment intéressante, c’est quand elle permet d’apporter au spectateur le contenu qui l’intéresse lui, personnellement. Dans ce cas-là, lui poser des questions vise à mieux cerner son besoin et son profil, pour lui proposer ensuite un contenu adapté.

Voici par exemple une vidéo interactive que nous avons réalisée pour l’un de nos clients, qui souhaitait expliquer sa solution logicielle à différents publics et en fonction du niveau de connaissances de ces publics.

Et voici un autre exemple, plus pédagogique, centré sur les impôts.

 

Une méthodologie spécifique

Une vidéo interactive ne se fait pas tout à fait comme une vidéo classique. Imaginez d’abord votre vidéo sans interaction et c’est la plantade assurée. Vous allez devoir reprendre votre script et tenter d’y insérer des questions, de manière artificielle. Le problème, c’est que ces questions risquent de ne pas « coller » avec le texte existant. Il peut y avoir par exemple un problème de ton : une vidéo interactive « s’adresse » directement à la personne qui est derrière l’écran, ce qui implique d’écrire le script d’une certaine manière, dans un langage courant, de façon davantage « orale ».

Le mieux, c’est de commencer directement par concevoir l’arborescence de la vidéo et d’imaginer dès le départ les différentes interactions et chemins, en fonction des différentes expériences / contenus que vous souhaitez proposer. Au départ, indiquez seulement en quelques mots de quoi il sera question dans chaque séquence. Une fois l’arborescence validée, vous pouvez rédiger.

 

Un outil simple à utiliser pour réaliser l’arborescence

Draw.io est une extension Google Drive, gratuite, avec laquelle on peut créer très simplement des arborescences de vidéos interactives (ou de tout autre chose).

On choisit comment on va faire figurer chaque élément (les flèches représentent un clic, les traits un enchainement automatique, et les cadres, un fichier MP4, par exemple) et c’est parti !

 
Icons made by Vectors Market from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY
 


 ,

Raphaëlle Guy

  • Diplômée d’un master 2 « communication des organisations » spécialité « gestion de l’information » – Lyon 2

Chiffres, équations, éprouvettes, … J’ai beau souvent ne rien y comprendre, les sciences me fascinent. Au cours de mon parcours, j’ai eu l’occasion de travailler avec de brillants scientifiques qui m’ont permis d’éclaircir certains mystères. Je me suis intéressée à la vulgarisation scientifique, à la médiation culturelle des sciences et à tous les outils innovants qui permettent d’expliquer la science au plus grand nombre.

Articles similaires

 4 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.