Les communautés de pratique, ça vous parle ?

|  Laissez vos commentaires

 

Définition…

Une communauté de pratique est un groupe de personnes qui partagent un domaine d’expertise, une passion, un hobby, etc., et qui échangent autour de leurs savoir-faire et savoir-être, en transmettant leurs expériences et leurs connaissances au sein de cette communauté. Les communautés de pratique sont présentes un peu partout. Quel que soit le domaine dans lequel vous exercez, vous appartenez à une ou à plusieurs communautés de pratique (informelles ou formelles).

Ce qui différencie une CoP informelle d’une CoP formelle, c’est le fait d’être reconnue ou non par la direction de l’entreprise.

Mon expérience perso

Pour la validation de mon master en ingénierie pédagogique, j’ai réalisé un stage e-Learning au sein d’une Startup qui commercialise des formations en boulangerie. Le sujet de mon mémoire portait sur l’étude des communautés de pratique et l’intérêt de la création d’une telle communauté en ligne pour cette Startup. Ce n’est sûrement pas un bestseller, mais j’ai tout donné pour rendre un document pertinent et utile.

Ce que j’ai compris de cette expérience, c’est que la création d’une CoP en ligne est un défi de taille, et que derrière une vraie communauté de pratique il y a beaucoup de travail et de choses à prendre en compte. Mais je ne vais pas vous raconter tout cela aujourd’hui !

Et chez Sydo ?

Au sein de notre agence de conseil en pédagogie , nous avons une communauté de pratique qui se définit par une méthodologie de travail qui nous est spécifique, un jargon qui nous caractérise, des processus et des rituels, des habitudes propres à tous dans notre espace de travail. Nous apprenons ces processus aux nouveaux arrivants, et nous continuerons d’en créer et d’évoluer. Tout cela nous aide à trouver des solutions, à proposer de nouvelles expériences pour la transmission de connaissances, et à innover.

Une communauté de pratique… toujours en entreprise ?

Il n’est pas nécessaire de créer une entreprise pour pouvoir instaurer ou appartenir à une communauté de pratique ! Dans les Meetups, ces rencontres qui ont lieu avec une certaine régularité entre des gens qui veulent pratiquer leur métier, on développe de nouvelles compétences, on fait de la veille, on réseaute, on crée des liens… Et c’est à tout cela que les communautés de pratiques servent. Mais ce n’est pas tout !

Facebook, une communauté de pratique ?

Un réseau social (Facebook, LinkedIn ou un forum en ligne) n’est pas une communauté de pratique. Cependant, ces réseaux sont des outils sur lesquels on peut s’appuyer pour le développement d’une CoP, comme canal de communication entre les membres, par exemple. Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) ne sont pas non plus des communautés de pratique. Ils servent plutôt à améliorer la communication interne d’une organisation. Une communauté de pratique, ce n’est pas non plus une communauté d’apprentissage (qui a une durée de vie courte = le temps d’une formation, d’un MOOC, etc.) qui disparaît une fois l’événement fini, car une communauté de pratique est créée pour perdurer dans le temps.

En théorie….

Etienne Wenger est l’auteur de référence sur le sujet. Il en a étudié la complexité et il a rédigé plusieurs ouvrages qui peuvent nous aider à cerner ce sujet avec plus d’exactitude, notamment dans son livre La théorie des communautés de pratique. Grâce à ses études, on apprend que les CoP sont des lieux privilégiés dans lesquels émergent beaucoup de connaissances et de ressources pour une entreprise, mais aussi des lieux complexes avec des défis à relever et pas évidents à manager.

“Si une entreprise ne reconnaît pas officiellement les communautés, elles existeront quand même, mais elles ne produiront pas les bénéfices que l’entreprise aurait pu en retirer”
Etienne Wenger

Et en pratique !

Les facteurs affectifs et émotionnels, s’expliquant par la reconnaissance de soi et des autres, ou par le sentiment de se rendre utile, mais aussi par les susceptibilités, sont des aspects à prendre en compte. Comme le dit Wenger, les communautés de pratique ne sont pas des havres de paix ou de bonté infinie. Eh oui ! on est des humains, et qui dit humain dit relations ; qui dit relations, dit conflits, jalousies et intrigues… Si je continue sur cette lancée, je vais écrire un roman et non pas un article pour sydologie… Bien sûr que cela n’est que le côté un peu épineux du sujet, mais si nous mettons tous ces éléments dans la balance, la valeur ajoutée résultante de la création d’une communauté de pratique est beaucoup plus forte que ces aspects-là. Il y a donc énormément d’éléments à retenir à l’heure de se lancer dans la création d’une communauté de pratique.

Et vous, vous appartenez à une communauté de ce type ? Nous serions ravis de connaître votre expérience ! N’hésitez pas à la partager avec nous. Dans un article prochain, nous en apprendrons davantage sur les cycles de vie d’une communauté de pratique, et nous ferons quelques révélations !

 


 ,

Ruben Valencia-Sullice

  • Diplômé d’un master 2 « Didactique des langues et Ingénierie Pédagogique Numerique » Université Grenoble-Alpes.

Dans le passé, j’enseignais le Français aux apprenants d’une Alliance Française quelque part dans la cordillère des Andes tandis que je rêvais de connaître la France. Quelque temps après, j’ai obtenu une bourse pour faire des études de master en Didactique des langues et Ingénierie pédagogique dans ce pays. Depuis je n’ai pas pu retourner chez moi. Deux raisons : l’attachement à cette culture et une rencontre amoureuse pendant mes études…Aujourd’hui je m’épanouis professionnellement au sein de Sydo en réalisant l’intégration des contenus e-learning produits par notre équipe de spécialistes et consultants, tout en alliant ma passion pour la pédagogie et la technologie, et dans le but d’apporter du sens à ce que nous aimons faire chez Sydo : donner envie d’apprendre !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.