Peut-on se former sans formateur ?

|  3 Commentaires

Nous vous proposons aujourd’hui une mini-série de 3 articles pour tenter de répondre à cette épineuse question : Peut-on se former sans formateur ? 

Avec la démocratisation d’Internet et du numérique, on voit fleurir depuis quelque temps les sites et applis en tous genres qui vous promettent d’apprendre ceci ou cela rapidement, facilement, (presque) gratuitement… et sans prof ni formateur. Pas de doute, les notions d’auto-apprentissage et d’autoformation ont le vent en poupe. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Est-il réellement possible de se former ou d’apprendre seul, sans formateur ? Et si oui, où, comment, et à quelles conditions ? On fait le point pour vous…

« Mais comment comptes-tu apprendre si personne ne t’explique ?! »

Nous passons notre vie à apprendre : d’abord à la maison avec nos parents, puis à l’école, pendant les études, en société, et même au travail avec la formation continue.
À chacune de ces étapes, une personne extérieure (adulte ou référent « modèle », enseignant, professeur ou formateur) nous accompagne dans nos apprentissages, nous transmet son savoir, nous guide et évalue notre progression par des notes, des appréciations ou des comportements qui nous indiquent si nous sommes ou non sur la bonne voie.
Parfois, nous sommes tellement marqués par cette figure de l’enseignant/formateur qu’un phénomène étrange se produit : nous en venons à douter de nos capacités à apprendre quelque chose sans suivre un cours ou une formation spécifique, et surtout sans guide !

Pourtant, l’être humain est (évidemment) parfaitement capable d’apprendre ou de se former sans formateur ! Pour s’en convaincre, il suffit d’observer les jeunes enfants : mettez-leur une tablette numérique entre les mains sans aucune explication, revenez quelques heures plus tard, et il y a fort à parier qu’ils auront compris le fonctionnement de l’outil, déniché un jeu dessus, et seront en train de s’amuser avec quand vous reviendrez…

Vous restez sceptiques ? Je vous invite à regarder cette série de vidéos Ted Talks de Sugata Mitra, spécialiste des sciences de l’éducation qui a mené plusieurs expériences de terrain dans des zones où l’accès à l’éducation et à l’école est quasiment inexistant, notamment en Inde. Mitra a décidé de mettre un ordinateur connecté à Internet et une souris à disposition des enfants dans la rue, et de les laisser seuls face à l’outil inconnu. Ce qu’il a constaté ensuite est édifiant : alors même que les enfants n’avaient reçu aucun soutien ni enseignement technique ou linguistique (n’oublions pas que l’ordinateur était paramétré en anglais, langue qu’ils ne maitrisaient pas !), ils ont appris seuls à se servir de l’outil, puis à surfer sur Internet pour trouver des jeux ou des réponses à leurs questions. Au bout de 8 mois environ, ils avaient même acquis des compétences informatiques comparables à celles d’enfants du même âge ayant suivi une formation dans ce domaine.

Bluffant, non ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode ! 🙂


 

Emmanuelle Veron

  • Master 2 en Sciences du Langage, spécialité Didactique du Français Langue Etrangère – Université Grenoble-Alpes et CNED
  • Diplômée de Sciences Po – Master Affaires Internationales, mention « Management Public International »

Depuis toute petite, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. De l’actualité à la grammaire d’une langue étrangère en passant par les neurosciences, tout m’intéresse (ou presque) ! Je suis aussi fascinée par le langage sous toutes ses formes : les livres, les langues, les images ou la musique sont pour moi autant de moyens complémentaires de transmettre des connaissances et des émotions.
Comprendre, expliquer, donner envie d’apprendre grâce à des supports ludiques et innovants : autant de missions qui me passionnent et qui sont au cœur du travail chez Sydo.

Articles similaires

Dico Pédago : Formateur

  Un formateur ou une formatrice est la personne qui va amener les apprenants à un niveau de connaissances ou…


 3 commentaires


  • Evan

    Bonjour Emmanuelle

    Je vous remercie pour cet article.

    C’est vrai que l’humain peut apprendre par lui-même.
    Pourtant prenons l’exemple du sport : on peut apprendre par soi-même et savoir faire un sport.

    Et pourtant, on va apprendre de mauvaises techniques, on va créer de mauvais réflexes.
    Ces réflexes vont nous empêcher de bien jouer, et même nous amener de potentiels blessures.

    Alors oui, l’homme peut apprendre par lui-même, mais je pense qu’il ne faut pas réinventer la roue, et l’aider, l’aiguiller pour ne pas commettre toutes les erreurs que tout le monde commettrait dans un domaine.

    AU plaisir
    Evan BOISSONNOT

    Répondre

    • Emmanuelle

      Bonjour Evan,
      Merci pour votre message.

      Effectivement, le formateur est une personne très importante dans l’apprentissage : il guide, conseille, corrige, oriente vers des méthodes ou des solutions auxquelles nous aurions peut-être pensé plus tard (ou peut-être pas ?!) s’il n’était pas présent à nos côtés.

      L’idée de cette article n’est pas de remettre en cause l’utilité du formateur, mais plutôt de montrer qu’on peut AUSSI apprendre seul.
      Certes, on ira peut-être moins vite ou moins loin… mais cet article est aussi là pour redonner confiance à ceux qui n’ont pas accès à un formateur quelle qu’en soit la raison, ou qui (comme j’ai pu le faire moi-même) hésitent, voire renoncent à se lancer dans un apprentissage parce qu’ils se croient incapables d’apprendre quelque chose sans le soutien d’un enseignant !

      Répondre

  • Rodet

    Plus que tout, l’homme est un être apprenant. Qu’il le désire ou qu’il l’ignore, il apprend chaque jour. Toutefois, parce que le chemin peut être plus ou moins long, plus ou moins pénible, plus ou moins conscient… l’aide d’un tiers, et c’est bien l’objet de toute démarche pédagogique, est un accélérateur, parfois un « approfondisseur ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *