[DOSSIER] Mind Map et Pédagogie #2 – Les atouts

|  Laissez vos commentaires

Nous avons lancé la semaine dernière un nouveau dossier sur la mind map en pédagogie. Après quelques définitions, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui les intérêts pédagogiques de la mind map !

Les atouts pédagogiques de la carte mentale

Car la technique du mind mapping est particulièrement adaptée à notre fonctionnement cérébral et présente de nombreux avantages ! En voici quelques-uns :

 

  • Dépasser la pensée linéaire : lorsque nous lisons un livre ou rédigeons un texte, la nécessité de respecter un sens de lecture nous contraint à adopter un mode de réflexion linéaire, contraire au fonctionnement naturel de notre cerveau. Pourtant, lorsque nous pensons, nos idées ne nous viennent pas l’une après l’autre de façon successive, mais se forment au contraire par associations et ramifications… la carte mentale permet de reproduire visuellement ce foisonnement de la pensée et ces arborescences.
  • Structurer les idées : la carte mentale concentre toute l’information sur un même support, on peut donc avoir une vision globale d’un sujet. Dans le même temps, l’information est organisée de manière hiérarchique, ce qui permet de retenir l’ensemble plus facilement : les relations entre les idées et l’importance relative de chacune d’entre elles sont facilement repérables. Autre atout, contrairement au texte écrit très linéaire, on peut en modifier facilement la structure et insérer des informations à tout moment !
  • Booster sa créativité : outre la dimension synthétique d’une carte mentale, le fait de passer par des mots clés plutôt que par des phrases permet une plus grande créativité dans la recherche d’idées (phase de divergence). On peut aussi créer plus facilement des associations et relier entre elles des idées a priori éloignées lors de la phase de convergence qui suit.
  • Mémoriser plus facilement : les scientifiques se sont penchés sur les vertus de la carte mentale, et plusieurs études soulignent son intérêt pour la mémorisation : une recherche conduite en 2002 par Farrand, Hussain et Hennessey auprès d’étudiants en médecine a par exemple montré qu’utiliser les cartes mentales améliorait de 10% leur mémoire à long terme des informations factuelles. Dans une autre étude[1] datant de 2009 et menée auprès d’enfants, Toi a montré que le recours aux cartes mentales permettait d’améliorer de plus de 32% leur mémoire des mots par rapport aux listes classiques.

En attendant qu’Emmanuelle vous présente notre méthode pour réaliser une mind map le 17 septembre, redécouvrez la conférence de Clarence sur le schéma et la mind map !

[1] Toi, H. (2009), Research on how Mind Map improves Memory. Paper presented at the International Conference on Thinking, Kuala Lumpur, 22the to 26th June 2009

 


Emmanuelle Veron

  • Master 2 en Sciences du Langage, spécialité Didactique du Français Langue Etrangère – Université Grenoble-Alpes et CNED
  • Diplômée de Sciences Po – Master Affaires Internationales, mention « Management Public International »

Depuis toute petite, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. De l’actualité à la grammaire d’une langue étrangère en passant par les neurosciences, tout m’intéresse (ou presque) ! Je suis aussi fascinée par le langage sous toutes ses formes : les livres, les langues, les images ou la musique sont pour moi autant de moyens complémentaires de transmettre des connaissances et des émotions.
Comprendre, expliquer, donner envie d’apprendre grâce à des supports ludiques et innovants : autant de missions qui me passionnent et qui sont au cœur du travail chez Sydo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *