Utiliser le smartphone en classe

|  2 Commentaires

Utilisé en formation, le BYOD est également mis en place dans certaines classes. Cet article présente l’initiative d’un enseignant qui intègre le smartphone dans son approche pédagogique. Le principe est de laisser les élèves consulter des ressources sur un smartphone. La démarche est encadrée : par exemple le réseau ne permet pas de naviguer sur internet et les séances restent sous contrôle.

Une approche qui pourrait s’avérer compliquée à mettre en place si la proposition du candidat Emmanuel Macron d’interdire le téléphone portable au collège était mise en place.


 

Raphaëlle Guy

  • Diplômée d’un master 2 « communication des organisations » spécialité « gestion de l’information » – Lyon 2

Chiffres, équations, éprouvettes, … J’ai beau souvent ne rien y comprendre, les sciences me fascinent. Au cours de mon parcours, j’ai eu l’occasion de travailler avec de brillants scientifiques qui m’ont permis d’éclaircir certains mystères. Je me suis intéressée à la vulgarisation scientifique, à la médiation culturelle des sciences et à tous les outils innovants qui permettent d’expliquer la science au plus grand nombre.

Articles similaires

Has-been le brainstorming ?

Proposé comme activité en présentiel ou utilisé par les formateurs pour dynamiser les formations, le brainstorming fait partie des outils…


Tout savoir sur Maria Montessori

  Ce samedi 9 septembre sur France Culture, l’émission « Une vie, une oeuvre » sera consacrée à Maria Montessori. L’occasion de…


 2 commentaires


  • Jean-Francois Simon

    Le téléphone portable au collège est déjà interdit.
    Article L511-5
    Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V)
    Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite.

    Répondre

    • Les Sydologues

      Bonjour Jean-Francois,

      Merci pour cet éclairage. A voir si l’aspect pédagogique constitue un argument valable pour contrevenir à la loi 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *