PEDAGOGO #30 – HELEN PARKHURST

|  Laissez vos commentaires

Chaque lundi, nous vous proposons de voyager dans l’Histoire de la pédagogie, à travers les portraits des plus grands pédagogues et théoriciens qui ont influencé nos modèles contemporains.
 

Parkhurst, c’est qui ?!


 
Helen Parkhurst est une pédagogue américaine, née en mars 1886 dans le Wisconsin. Fondatrice de l’école Dalton, du nom de la ville dans laquelle elle est fondée, elle est la première à développer l’idée de pédagogie différenciée.
 
En 1913, alors qu’elle a accumulé plusieurs années d’expérience dans l’enseignement, elle part pour l’Europe où elle travaille avec Maria Montessori. Ensemble, elles développent la pédagogie Montessori qu’elles font appliquer dans de nombreuses écoles aux États-Unis.
 
En 1918, Helen Parkhurst se dissocie de la pédagogie Montessori pour expérimenter ses propres idées dans un Lycée de Dalton, dans le Massachusetts. Largement influencée par son travail avec Maria Montessori mais aussi par les travaux de John Dewey, elle élabore une méthode de pédagogie différenciée, individualisant le travail des élèves par l’utilisation de plans de travail, qu’elle appellera « Dalton Laboratory Plan ».
 
Chaque élève se fixe, avec l’aide de l’enseignant, des objectifs qu’il s’engage à atteindre sur un temps donné. Des sessions de travail en petits groupes ou en face à face avec l’enseignant, sur des thématiques spécifiques, lui permettent d’avancer et de demander de l’aide s’il en a besoin.
 
L’école Dalton repose sur 2 grands principes :
la liberté, c’est-à-dire le choix de l’élève dans les sujets et la manière de travailler,
la coopération, sous la forme d’une communauté qui développe le lien social et l’entraide entre élèves.
 

Et Parkhurst ça donne quoi aujourd’hui ?

 
L’école Dalton, qu’elle a développée à New York après son expérience dans le Massachusetts, s’est exportée dans le monde entier. Grâce à ses nombreux contacts, en Europe notamment, cette pédagogie a connu un grand succès aux Pays-Bas et en Angleterre, mais aussi en Chine et au Japon.
 
En 2001, l’association Dalton International est fondée. Elle a pour objectif de promouvoir cette pédagogie et l’héritage laissé par Helen Parkhurst, mais aussi de garantir le niveau d’exigence dans les établissements qui se revendiquent de « l’école dalton » autour du monde.
 
On ne compte cependant pas encore d’école Dalton en France ! Qui se chargera d’ouvrir la première ?
 

Quelques ouvrages de Helen Parkhurst à consulter :

Education on the Dalton Plan (1922)
– Work Rhythms in Education (1935)
– Exploring the Child’s World (1951)

 
 


 , , , ,

Articles similaires

Que l’AFEST commence

Définition   L’AFEST, ou Action de Formation en Situation de Travail, est une modalité de formation au sein de laquelle…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.