PEDAGOGO #12 – PAULO FREIRE

|  Laissez vos commentaires

Chaque lundi, nous vous proposons de voyager dans l’Histoire de la pédagogie, à travers les portraits des plus grands pédagogues et théoriciens qui ont influencé nos modèles contemporains.
 

Paulo Freire, c’est qui ?!

 

 
Né en 1921 à Recife, dans une des régions les plus pauvres du Brésil, Paulo Freire est un pédagogue progressiste, notamment célèbre pour son militantisme en faveur de l’alphabétisation des adultes.

En parallèle de sa formation d’avocat au barreau, il travaille comme agent d’aide sociale, enseignant dans les favelas de Recife et directeur du département d’éducation, de culture et de travail social de l’État du Pernambouco. Ce passage par les services sociaux l’amène à rencontrer et fréquenter les populations les plus pauvres. Cette expérience auprès d’eux l’amène à formuler l’idée que l’éducation est la clé de leur émancipation. Il intitule sa démarche « pédagogie des opprimés ».

Ses lectures de Karl Marx et son travail de terrain le poussent à développer une forme de pédagogie démocratique, voire révolutionnaire, basée sur l’absence de hiérarchie entre l’enseignant et l’apprenant adulte : « Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde ».

Sa méthode consiste à mettre en valeur l’apprenant en l’invitant à mettre ses propres savoirs à contribution dans la formation et à user de son sens critique à l’occasion de dialogues enseignant-élève. En effet, Paulo Freire s’oppose à la conception de l’alphabétisation comme simple moyen de « remplir des récipients vides » avec une vérité proclamée par la classe dominante.

Selon lui, l’émancipation visée par l’alphabétisation doit permettre aux classes démunies de prendre conscience de sa condition d’opprimé afin de s’en libérer.
 

Et Paulo Freire, ça donne quoi aujourd’hui ?

 
La seconde moitié du 20ème siècle a été l’époque phare des politiques d’alphabétisation dans une grande partie du tiers-monde comme le Brésil, mais également dans les zones périphériques des pays développés, notamment les banlieues pauvres des grandes métropoles. Or, toute pédagogie de l’alphabétisation doit tenir compte du contexte social particulier dans lequel se trouvent les apprenants.

En cela, l’analyse de Paulo Freire sur la domination à la fois socio-économique, idéologique et symbolique de l’enseignant sur l’élève aide à s’en prémunir. Dans cette perspective, Paulo Freire a été la référence pour l’éducation populaire du siècle dernier. Aujourd’hui encore, il inspire des programmes similaires dans le monde portés par l’Unesco, notamment.
 

Quelques ouvrages de Paulo Freire à consulter :

 
– Rapport : l’éducation des adultes et les populations marginales : les problèmes des Mocambos
– L’éducation comme pratique de la liberté
– Pédagogie des opprimés
– La pédagogie de l’autonomie

 
 
 


 , , , ,

Soufiane El Jai

  • Master en management – EM Lyon

De l’école au travail, tous les savoirs et les compétences m’ont toujours fasciné ! J’ai l’intime conviction que n’importe qui peut se passionner pour n’importe quel sujet si on le lui présente d’une manière passionnée et passionnante. Tel est aussi le sens de mon travail chez Sydo. En équipe, nous mettons tout en œuvre pour créer des formations toujours plus innovantes et engageantes !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.