Innovations 2016 : #9 – Analytics of emotions, ou la prise en compte des émotions des formés

|  Laissez vos commentaires

Quoi ? Encore un article pour s’adapter aux formés ? C’était déjà le sujet de l’article précédent, sur l’Adaptive Learning !

Effectivement, tu as raison fidèle lecteur ! Mais là nous allons parler d’adapter une formation distancielle en temps réel, en fonction des émotions du formé : c’est en tout cas ce que propose de faire The Open University pour être au plus proche des besoins des formés.

Pourquoi utiliser l’Analytics of emotions en formation distancielle ?

Les émotions jouent un rôle prépondérant dans l’apprentissage : elles peuvent être un moteur qui fait avancer l’apprenant, comme un frein qui le bloque complètement. Savoir utiliser et susciter des émotions est donc primordial pour mener à bien une formation.

Comment utiliser l’Analytics of emotions en formation distancielle ?

En formation présentielle, le formateur peut évaluer qualitativement les émotions de ses formés, et s’adapter en conséquence. Par exemple, un bon formateur remarquera tout de suite si un formé est distrait et décroche, ou s’il ne comprend pas quelque chose. Il pourra alors mettre différentes stratégies en œuvre pour regagner l’attention des formés ou expliquer le concept abordé sous un autre angle.

Pour avoir les mêmes résultats sur une formation distancielle, on peut coupler les outils d’apprentissage en ligne à des outils de reconnaissance faciale et de suivi du regard, pour adapter le déroulé pédagogique. Par exemple, si l’ordinateur remarque que le formé avait le regard ailleurs pendant le visionnage d’une vidéo pédagogique, il peut décider de mettre automatiquement la vidéo sur pause ou proposer de regarder la vidéo à nouveau plus tard.

Là aussi, nous ne sommes qu’aux débuts de l’utilisation de cette technologie dans le cadre de la formation, et il faudra attendre quelques années pour qu’elle soit démocratisée.


 , , , , ,

Articles similaires

L’expérience de Milgram

Aujourd’hui, âme sensible s’abstenir, nous allons parler d’une expérience, horrible mais fascinante : l’expérience de Milgram (1961). Milgram est célèbre…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.