Teach Up : réaliser rapidement des e-learning

|  Laissez vos commentaires

Aujourd’hui, nous testons Teach Up, un nouvel outil auteur développé par une edtech lyonnaise, qui permet de créer et diffuser des modules d’e-learning. C’est parti pour un tour d’horizon des fonctionnalités qu’offre cet outil !

Les fonctionnalités

Accès à la plateforme : configuration requise

Pour créer et modifier les modules, il est recommandé d’avoir un ordinateur 13 pouces au minimum.

Teach Up est une application web, ce qui signifie qu’il n’y a aucun logiciel à installer sur son disque dur, tout se fait via votre navigateur. À noter que l’outil est compatible avec tout type de navigateurs et tout type de systèmes d’exploitation.

Architecture de la plateforme

Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans l’interface d’accueil, de sorte qu’en un clic, tout est accessible :

  • Des vidéos-tuto pour apprendre à utiliser l’outil + conseils pratiques en pédagogie
  • un exemple de module qui montre toutes les fonctionnalités
  • l’accès au studio qui regroupe l’ensemble des modules créés avec accès direct à leur modification.

 

Écran de première connexion

Écran de première connexion

 

Bien que le design de l’interface soit épuré et explicite, on regrettera néanmoins que le ton et les couleurs ne soient pas plus vifs ! Vous le verrez dans les illustrations plus loin, cela ne s’arrangera pas avec l’interface au sein des modules. Si vous souhaitez donc un rendu plus gai, mieux vaut opter pour des visuels aux couleurs éclatantes qui compenseront le ton sombre de l’interface.

Format de diffusion

Le format de diffusion des modules créés peut être soit le lien sécurisé html5 pour tous types de licences, soit le format SCORM dans sa version 1.2 ou dans sa version 2004.

Teach Up fonctionne en responsive learning, ce qui signifie qu’un module d’apprentissage peut être suivi sur ordinateur, tablette ou mobile. Cela ouvre le champ des possibles : pensez par exemple à une activité pédagogique que l’apprenant doit commencer sur son poste de travail puis se prolonger sur le terrain… yes you can !

Fonctionnalités

Avec Teach Up, vous pouvez choisir de faire un module d’apprentissage ou d’évaluation. En effet, l’outil permet non seulement de concevoir des modules d’apprentissage incluant des questions de vérification des connaissances au fil de l’expérience, mais il permet également de réaliser des modules exclusivement dédiés à l’évaluation, pour réaliser des quiz d’auto-positionnement ou de certification d’un parcours.

Le principe d’Adaptive Learning désigne le fait que l’expérience vécue par l’apprenant varie en fonction de son niveau de maîtrise du sujet et de ses appétences. Mais jusqu’à quel point ce principe est-il poussé dans l’outil Teach Up ? Les questions arrivent en fonction des réponses et du temps passé sur les différents écrans par l’apprenant. Par exemple, si vous coupez une vidéo trop vite pour passer à l’écran suivant, le module vous posera une question pour vérifier que vous n’allez pas trop vite en besogne, malin ! En revanche, il sera impossible de créer un quiz en début de parcours qui conditionne la suite des évènements. Cela aurait pu éviter à l’apprenant de parcourir tout un module dont il connaît déjà parfaitement le contenu. En bref, tout le monde passe par les mêmes écrans, tout ce qui va changer d’un apprenant à l’autre, ce sont les questions qu’on leur pose.

Pour créer vos contenus, vous aurez le droit à différents médias :

  • Textes simples ou textes à trous (mini-jeux qui cassent la monotonie du texte simple)
  • Images pouvant inclure des zones à cliquer et une zone de description
  • Vidéos ou enregistrements audio
  • Documents (diapositive Powerpoint ou PDF)
  • Documents en téléchargement

Si l’on veut des choses plus sophistiquées, du genre schémas, visuels ou vidéos, il est possible de faire le travail en dehors de Teach Up, puis de l’intégrer au module.

Image interactive

Comme dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez insérer une image et y ajouter des zones cliquables pour que l’apprenant découvre de nouvelles informations – sous forme de texte uniquement cela dit…

Et le social learning, kézako ? Le social learning est une forme d’apprentissage où l’apprenant interagit avec les autres apprenants à travers le débat d’idées ou encore le partage d’expérience individuelle. Le moteur Teach Up est donc doté de l’option sondage et mur de contribution.

Le sondage agrège les réponses de tous les utilisateurs pour dessiner une tendance.

Exemple de sondage dans un module

Exemple de sondage dans un module

Le mur de contribution permet, à l’instar de Twitter, de répondre à une question en publiant du texte et éventuellement une image. Les autres utilisateurs peuvent ensuite commenter et liker les publications déjà existantes – comme dans l’exemple ci-dessous.

Mur de contribution

On regrettera cependant l’absence d’un flux d’actualité pour réagir aux publications postérieures à la complétion d’un module – comme proposé par 360 Learning – afin de poursuivre le social learning même après avoir accompli le module : le regard des anciens apprenants aurait pu être un élément intéressant dans le dispositif.

Concernant les questions de vérification des connaissances, on ne vous le cache pas, on reste sur notre faim ! Teach Up ne prévoit que trois types de formats : réponse libre, QCM et étiquettes à glisser sur les côtés (une sorte de Tinder pédagogique ). La palette de jeux pour le quiz, assez basique finalement, n’est pas très gamifiée. On aurait espéré a minima un « drag and drop » pour relier des concepts entre eux, ou encore une « timeline » pour ranger les réponses selon un ordre précis, mais il faudra attendre une future amélioration du moteur pour voir de nouveaux formats. De même, il sera peu ergonomique d’accompagner une question d’une image à la manière d’un quiz sur le code de la route. Bref, on est à la diète de ce côté.

On notera également le manque d’inputs « page web » permettant d’intégrer une page html au sein du module, comme le fait Articulate Storyline par exemple. Cela aurait permis d’avoir un outil à plusieurs niveaux de gamification et d’interactivité, en développant des jeux pédagogiques que l’on viendrait simplement insérer dans le module Teach Up.

Nous profitons de cet article pour lancer un avis de recherche : une vidéo de tutoriel annonce qu’il est possible de réaliser des traductions sans reconstruire le module depuis le début. Toutefois, l’option traduction est introuvable. S’agit-il d’un bug de développement ?

Teach Up dispose enfin d’un dashboard pour chaque module : pas besoin d’inclure le tout dans un LMS, les données de navigation sont récoltées directement sur la plateforme Teach Up. Cette fonction LMS reste néanmoins limitée puisqu’on ne peut pas inclure d’autres outils d’e-learning que les modules Teach Up. À titre de comparaison, l’option existe sur la suite 360 Learning.

L’ergonomie

De notre point de vue, l’ergonomie est LE point fort de Teach Up ! La prise en main est immédiate. Vous construisez toutes vos séquences à partir d’un même écran, grâce à une barre de création d’inputs simple et fonctionnelle ainsi qu’un ruban latéral permettant d’organiser la structure globale du module.

Un écran unique pour concevoir tous les écrans de votre module

L’autre atout réside dans le principe « what you see is what you get » (ou wysiwyg !), qui vous permet de visualiser instantanément ce que vous concevez.

Vous pouvez visualiser à tout instant le rendu en responsive de ce que vous concevez, pratique !

Notons que l’interface de navigation au sein des modules a été prévue en deux langues : français et anglais. Cela permet ainsi de s’adapter à un public international. En revanche, il faudra se contenter de ce peu d’options puisqu’aucune autre modification dans les boutons de navigation n’est possible.

Teach Up intègre par ailleurs un autre élément qui rend les projets de conception plus faciles à gérer en cas de relecture par plusieurs personnes : l’interface de validation écran par écran. En effet, via ce lien ouvert, le relecteur visualise le rendu final de chaque écran et détermine le statut de l’écran (« validé » ou « à modifier ») en laissant un commentaire additionnel pour préciser son feedback.

Exemple d’écran de validation

Les tarifs

En fonction de votre profil, vous pourrez souscrire à l’une des deux formules : « Pro » ou « Revendeur » (la seconde signifie que vous réalisez des formations pour des clients et pas seulement pour une utilisation personnelle).

Dans les deux cas, les licences vous permettent de « créer des formations et des évaluations en nombre illimité, de les valider de façon collaborative, de les diffuser en liens sécurisés html5 (PC, tablette et mobile) sans LMS, de publier les modules en SCORM (compatibilité avec tous les LMS) et d’en mesurer l’impact avec des dashboards ».

En bref…

Les + et les – de l’offre :

  • Les + :
    1. Outil qui permet d’incorporer une palette variée de médias et qui reste accessible à des utilisateurs n’ayant pas de compétences techniques poussées. Nul besoin donc d’être un as du codage pour concevoir vos modules d’apprentissage en ligne.
    2. Le wysiwyg est au cœur de la praticité de cet outil !
    3. Outil qui fait également office de mini-plateforme LMS.
    4. Des vidéos de tuto et de conseil pédagogique courtes et efficaces pour apprendre à créer des modules pédagogiquement pertinents.
    5. La licence inclut toutes les améliorations continues de l’outil sans surcoût.

 

  • Les – :
    1. Ceux qui souhaiteraient concevoir un « serious game », ou ne serait-ce qu’une animation interactive simple pour leur parcours de formation, risquent d’être déçus…
    2. Pas de design très poussé : ce sera sensiblement le même cadre, les mêmes animations de transition d’un écran à l’autre.
    3. Certes, le ruban et les arrière-plans sont customisables pour apporter de la vivacité, mais le ton reste assez sombre et un peu tristounet.
    4. Impossible d’insérer une page web sous format html5 pour y intégrer de la gamification supplémentaire – ou tout simplement une autre manière de présenter le contenu.
    5. Pas d’interactivité avec le contenu des modules et un mode Adaptive Learning limité aux questions de vérification des connaissances.

 

En somme, Teach Up a réussi le défi de la simplicité et de la praticité. Si vous avez besoin de concevoir et diffuser plusieurs modules en un temps très court, standardisés tout en restant agréables visuellement, cet outil pourra être utile.

En revanche, si vous cherchez à créer un univers original, à personnaliser davantage l’expérience utilisateur et à gamifier votre formation, il faudra vous tourner vers d’autres solutions sur le marché.


 , ,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.