Le jeu, cette solution miracle !

|  Laissez vos commentaires

Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui pensent qu’un « jeu éducatif » ne peut pas être amusant. Que le sérieux prend forcément le pas sur le jeu et que l’on finit par s’ennuyer. Ceci peut être vrai… lorsque le jeu éducatif a été conçu de manière bancale. Je m’explique.
 

Un jeu peu amusant

Lorsque l’on souhaite faire passer beaucoup de contenu, la solution la plus simple est de recourir à de longs paragraphes. On multiplie les écrans remplis de texte dans le but de faire découvrir le sujet et l’apprenant se rend compte peu à peu qu’il s’est fait léser : l’aspect jeu qu’on lui avait promis disparaît au profit d’un powerpoint amélioré et simplement intitulé « Serious Game ».
 

Amusement vs Complexité

Il faut réussir à trouver le juste milieu entre amusement et complexité d’information. Le message adéquat à transmettre doit être utile et à l’apprenant et au jeu. Pour faire passer un message clair, il faut rester simple. A vouloir faire passer trop d’informations, on perd l’atout principal du jeu qui est l’interactivité. L’apprenant n’est plus l’acteur principal dans l’avancement du jeu.

C’est plus facile à dire qu’à faire… et c’est pour cela que pas mal de jeux sérieux ne sont au final qu’un enchaînement de questionnaires dans l’univers où l’on souhaite faire passer le message. Le joueur se retrouve pris au piège entre apport de contenu et questions à choix multiples.
 

Comment faire ?

Il ne faut pas hésiter à s’inspirer du jeu vidéo pour trouver des mécaniques qui peuvent servir à faire passer notre message : puzzles, jeux de plateformes, point & click, jeux narratifs, jeux de gestion, etc. Toutes ces catégories de jeux peuvent être des sources d’inspirations : ils peuvent permettre de remplacer un questionnaire par une expérience ludique et interactive. Celle-ci va demander à l’apprenant de ne pas être un simple apprenant mais aussi un joueur qui va utiliser les informations que l’on souhaite lui transmettre pour progresser et potentiellement gagner.

 
Le jeu n’est pas la solution miracle qui va remplacer le travail nécessaire pour devenir expert dans un domaine. Simplement, pratiquer/découvrir un domaine dans un univers attrayant peut provoquer un fort intérêt et impliquer l’apprenant dans sa phase d’apprentissage. Le jeu va inciter l’apprenant à se renseigner de lui-même sur des notions, le but étant qu’il s’ouvre à de nouvelles connaissances.
 
 


 , , , ,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.