Restez assis, ne faites rien et apprenez.

|  Laissez vos commentaires

Apprendre en ne faisant rien

Voici en résumé la promesse des vidéos « Étudie avec moi » : apprendre en ne faisant rien.
 

Fox Tv GIF by Last Man Standing - Find & Share on GIPHY

 
On peut ainsi parler d’« observational learning », bien qu’il y ait peu de liens avec les expériences de Bandura qui a observé la réaction des enfants face aux comportements violents d’un adulte.

Mais en quoi consiste ces vidéos « Étudie avec moi » qui fleurissent sur les plateformes de partage de vidéos ?

Ces vidéos sont composées de prises de vues en caméra fixe d’étudiants en train de lire, d’écrire, d’annoter ou de surligner. Les plans sont statiques, les vidéos sont longues (jusqu’à 2h30 !!) et il n’existe aucune interaction entre l’étudiant et la personne visionnant la vidéo.

Aussi, ce ne sont pas des vidéos tutorielles ou de vulgarisation, dans le sens où la personne filmée ne communique pas en direction de ses suiveurs, il n’explique rien. Ici, ce qui compte, c’est la forme, et à aucun moment le fond.

Pourtant, plateformes de vidéos et révisions semblent être de parfaits ennemis. Qui n’a jamais procrastiné en se perdant dans les tréfonds de Youtube, en regardant par exemple des compilations d’ostéopathes faisant craquer les articulations de ses patients ou de chats avec des bouts de ruban adhésif sur les coussinets ou le dos (je vous le recommande, c’est hilarant. Mais si vous le faites chez vous, enlevez rapidement le scotch, les chats ne semblant pas particulièrement apprécier) ?
 

Cat GIF - Find & Share on GIPHY

 

Et pourtant, ces vidéos cartonnent ! Les plus connus de ces étudiants-vidéastes rassemblent plusieurs milliers d’abonnés et certaines de leurs vidéos cumulent plusieurs millions de vues. Il existe même des plateformes internet dédiées à ces vidéos « Étudie avec moi ».

Mais comment expliquer cet engouement ? Et surtout, existe-t-il un intérêt pédagogique à ce format de vidéo ?
 

Animated GIF - Find & Share on GIPHY

 

Néant intellectuel, performance artistique ou véritable outil pédagogique ?

Alors, des vidéos de personnes se filmant en train de réviser, parfois sans qu’on puisse voir ce qu’ils écrivent ou lisent (d’ailleurs, peut-être dessinent-ils des attributs masculins ou lisent-ils l’intégrale de Martine ?), pourraient-ils présenter le moindre intérêt pédagogique ?
 

Comedy Drawing GIF by The Jim Jefferies Show - Find & Share on GIPHY

 

Et bien oui, et justement, la vacuité du fond ou même son inexistence n’est en aucun cas préjudiciable.

Regarder des vidéos de personnes en train d’étudier favoriserait la concentration et pousserait à être plus studieux et organisé.

Pour être plus précis, ces vidéos ne se regardent pas véritablement. Elles accompagnent les étudiants, elles permettent d’instaurer un climat studieux, une ambiance de travail feutrée et intimiste.

Le cerveau serait ainsi conditionné pour les révisions via l’image et le son. Ces vidéos se rapprochent ainsi un peu des vidéos ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response ou « réponse autonome sensorielle culminante » en français).
 

Ballon Mind Massage GIF by Fuse - Find & Share on GIPHY

 

Pour cela, la réalisation est primordiale. On est bien loin d’un étudiant lambda se filmant et enregistrant l’ambiance sonore via sa webcam, ces vidéastes utilisant souvent des micros professionnels, plusieurs caméras afin de proposer différents angles de prise de vues, etc.

Mais comment ces étudiants peuvent-ils se payer ce matériel ? Simple, face à l’ampleur du phénomène, beaucoup de marques leur courent après pour leur proposer des contrats de sponsoring, des placements de produits, etc.

Ces vidéos répondent aussi à un besoin humain de connexion sociale. Ces étudiants visionnant ces vidéos se sentent reliés aux vidéastes qu’ils regardent et qu’ils écoutent.

Bien qu’il n’y ait pas véritablement d’échange entre eux, ils travaillent parallèlement ce qui permet d’être « connecté » socialement sans pour autant dévier des objectifs d’étude, en restant dans une ambiance de travail.

 

Elizabeth Reaser Love GIF by NETFLIX - Find & Share on GIPHY

 

Cela permet de rassurer certains étudiants et de lutter contre une certaine forme de solitude. Étudier « parallèlement » à quelqu’un de sérieux, sans aucune interaction, serait toujours mieux que travailler seul.

Enfin, observer une personne travailler de manière consciencieuse, organisé et efficace nous pousserait à les imiter et nous motiverait ainsi à être aussi performant qu’eux. On parle d’« apprentissage par imitation » permise grâce aux « neurones miroirs »[1].

Ces plateformes de vidéos « Étudie avec moi » seraient donc des bibliothèques universitaires numériques, sans contrainte de temps ni de place (et potentiellement une bonne opportunité pour certains d’arrondir leurs fins de mois sans trop changer leurs habitudes, et potentiellement sans même travailler).

 

Easy Office Space GIF - Find & Share on GIPHY

 

[1] Si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet, et notamment sur les expériences réalisées sur des singes et leurs « neurones miroirs », je vous invite à lire ce document : https://www.academie-sciences.fr/pdf/membre/s121206_rizzolatti.pdf
 


Aymeric Debrun

  • Diplômé de Sciences Po Lyon – Master Coopération internationale et aide au développement
  • Master 2 en Relations Internationales

Découvrir un domaine inconnu, une nouvelle idée, une information ignorée. Se mettre à lire, étudier, analyser, comprendre. Puis approfondir, creuser, se passionner. Et enfin intriguer, intéresser, expliquer, transmettre. Et recommencer.

Un chemin maintes et maintes fois parcouru aussi bien dans ma vie personnelle qu’étudiante. Chez Sydo, j’ai trouvé un travail pour continuer à l’arpenter et faire de ce chemin… un schéma pédagogique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.