L’esprit sorcier : le remake de ma jeunesse

|  Laissez vos commentaires

Gamin, j’étais complètement fan de « C’est pas sorcier », et c’est ce qui m’a donné le goût des sciences, comme à beaucoup de gens de ma génération ! Mais l’émission m’a aussi donné celui de la transmission.

« C’est pas sorcier », une pédagogie très efficace

La recette de « C’est pas sorcier », ou en tout cas de la version que j’en ai connue, était à la fois très simple et très efficace : des explications très claires (merci Jamy), des mises en situation, du terrain et des interviews (merci Fred et Sabine), encore des explications très claires (merci la petite voix) et surtout tout un tas de maquettes et de schémas pour mieux visualiser les mécanismes complexes (merci l’équipe technique).

Tout ça marchait très bien quand j’étais gamin, et marche encore très bien aujourd’hui.

« L’esprit sorcier », le digne héritier

J’avais suivi de loin la nouvelle mouture, le site « L’esprit sorcier ». Mais il y a quelques jours, je suis tombé au hasard d’une recherche google sur ce dossier, consacré au fonctionnement du cerveau. Et j’ai été très agréablement surpris par la qualité des contenus que j’y ai trouvés : les vidéos sont courtes et bien construites (pour préserver l’attention des spectateurs), il y a des médias différents (une frise chronologique et un début de schéma interactif), et de nombreuses références bibliographiques si on veut pousser la réflexion plus loin.

Bref, c’est un support en ligne de qualité, et je ne peux que vous inviter à y faire un tour, vous y apprendrez plein de choses !
 


 

Raphaël LAUER

  • Diplôme d’ingénieur en Sciences Cognitives – Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux (ENSC)

A l’école, j’ai toujours eu l’impression qu’on cherchait à faire des « têtes bien pleines » plutôt que des « têtes bien faites ». Ouais… Pas très utile. On pourrait essayer de faire mieux, non ? C’est ça qui m’intéresse dans la pédagogie : chercher de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour se construire intellectuellement et arrêter de faire apprendre un tas de trucs qui, au final, ne servent qu’à passer un diplôme ou valider une formation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.