La tutomania

|  Laissez vos commentaires

Vous avez toujours rêvé de savoir fabriquer un meuble à chaussures customisé à partir d’objets de récupération, d’apprendre à vous maquiller comme Kim K., de pouvoir préparer un mille-feuilles digne des plus grands chefs en un tournemain, ou encore d’être capable de réparer votre smartphone avec deux trombones et une pince à épiler ?

Bonne nouvelle, vous avez choisi la bonne époque pour venir au monde !

Déjà, parce que vous n’êtes pas seul(e) à vouloir faire toutes ces choses (et bien plus).

Ensuite, parce que surfant sur la démocratisation d’Internet et des smartphones, de plus en plus de personnes qui détiennent ces super savoirs décident de partager leurs conseils et leurs astuces avec le monde (et donc avec vous), démonstration vidéo tournée dans leur cuisine ou leur salon à l’appui. La mode est aux tutos en tout genre, et ce n’est pas près de s’arrêter ! Mais au fait… un tuto, c’est quoi ?

 

Tuto, tutoriel, tutorat…

Le tutoriel (ou « tutorial » en anglais) est né dans le monde de l’informatique. Il s’agissait au départ de guider un utilisateur novice pour lui permettre de se former en autonomie sur un langage ou un programme informatique, ou bien de progresser dans un jeu vidéo. Le tutoriel faisait office de « tutorat » à distance.

Au fil du temps, le terme s’est généralisé et est désormais utilisé dans toute une variété de domaines. Désormais, on parle couramment de « tuto », et le mot a même fait son entrée officielle dans l’édition 2016 du Petit Larousse de la Langue Française. Il y est défini comme « un guide d’apprentissage, sur support papier ou sur Internet, constitué d’instructions visuelles (photos, vidéos) montrant comment réaliser une tâche dans des domaines très variés tels que les loisirs créatifs, le bricolage, la beauté, la cuisine, la photo, etc. ». Bref, le tuto peut être un véritable outil pédagogique !

 

Portrait-robot d‘un tuto

Le principe du tuto est simple : les instructions données doivent être détaillées pas à pas. Contrairement au mode d’emploi, le tutoriel n’explique pas chacune des possibilités (ou des fonctionnalités, s’il s’agit de prendre en main un outil) en détail : il vise une action précise, et déroule successivement les différentes étapes qui vous permettront de la réaliser en illustrant chacune d’elles.

Le tuto est donc caractérisé par :

  • une visée pédagogique: il s’agit d’expliquer clairement à des personnes novices ou peu connaisseuses comment réaliser une tâche particulière afin qu’elles puissent y parvenir de leur côté,
  • une forte dimension visuelle: qu’il prenne la forme d’un document alliant textes et images, de pop-ups qui apparaissent à certains moments-clés sur un site, ou bien d’une vidéo, celui qui le consulte doit pouvoir visualiser les différentes étapes à accomplir pour atteindre l’objectif visé,
  • un champ d’application large: aujourd’hui, on trouve des tutos sur tout et n’importe quoi ! Coder en python, fabriquer ses cosmétiques maison, faire des dreads à son chat angora, jouer le thème de Star Wars à la flûte à bec… tout est possible.

 

A la chasse aux tutos…

Aujourd’hui, grâce à Internet, chacun a virtuellement accès à une quantité infinie d’informations. Ceux qui créent les tutos (et ceux qui en profitent !) l’ont bien compris : ils utilisent donc le web pour diffuser de façon massive divers trucs et astuces plus ou moins pointus, et partager (ou acquérir) ainsi savoirs et connaissances.

 

La plupart des tutos actuels sont proposés sous forme de vidéo : la plateforme Youtube, qui a fait des contenus générés par les utilisateurs (« User Generated Content », ou UGC) son cœur de métier, en héberge littéralement des millions, et tire profit de cette masse de micro-formations que ses utilisateurs mettent à disposition des internautes pour séduire un nombre d’utilisateurs toujours plus grand.

Et ça marche : aujourd’hui, lorsque nous ne savons pas comment faire quelque chose, notre premier réflexe n’est plus de consulter l’encyclopédie ou d’appeler un spécialiste par téléphone, mais de nous ruer sur notre ordinateur ou notre smartphone pour voir si quelqu’un n’a pas déjà pensé à faire un tuto sur le sujet.

Alors, qu’est-ce qui nous plait tant dans ce format ?

 

Les 5 règles à respecter pour un bon tuto vidéo

Nous aimons, que dis-je, nous ADORONS les écrans. Les images qui bougent. L’humour. L’autodérision. Les formats faciles à partager sur les réseaux sociaux. Et devinez quoi ? De nombreux tutos vidéo répondent parfaitement à ces critères.

 

Pourtant, tous les tutos vidéo ne sont pas réussis ! A bien y regarder, malgré leur grande hétérogénéité, ceux qui remportent le plus de succès présentent toujours quelques caractéristiques précises :

 

  • ils sont structurés: un tuto réussi doit permettre à celui qui le consulte de comprendre de quel matériel il va avoir besoin pour réaliser les différentes tâches qui lui permettront d’atteindre son objectif. Il doit également être découpé en étapes claires, avec des instructions précises à l’oral, parfois doublées de mots-clés à l’écrit. Si vous ratez une étape, vous pourrez ainsi facilement revenir en arrière !

 

  • ils encouragent l’expérimentation: les tutos vidéo présentent l’avantage de pouvoir être mis sur pause ou répétés autant de fois que nécessaire, ils se prêtent donc bien à la mise en pratique. Après une première visualisation, vous avez déjà une bonne idée de ce qui vous attend. Si le tuto est bien conçu, vous aurez donc envie de le tester et vous pourrez alors vous lancer dans la réalisation, en suivant les étapes indiquées par le « tuteur » et en vérifiant à chaque fois que vous exécutez correctement les différentes manipulations demandées.

 

  • ils happent notre attention: les bons tutos ne donnent pas seulement à voir une vidéo, ils mettent en scène une personne qui s’adresse à vous comme si elle vous voyait, vous prend à partie et vous explique comment procéder visuel à l’appui, vous fait rire… Bref, vous n’êtes pas seul(e) derrière votre écran, quelqu’un en face a à cœur de vous permettre d’apprendre et de progresser, sans peur du ridicule. C’est percutant, et ça motive !

 

  • ils sont relativement courts: tout l’art du tuto consiste à savoir découper une action parfois (très) longue en courtes séquences, et à ne garder que les explications et les images essentielles à la compréhension de celui qui le visionne. Imaginez la torture que représenterait un tuto montrant l’intégralité d’une coiffure afro, chaque petite tresse comprise…

Il faut donc savoir couper certains passages et expliquer suffisamment pour proposer une vraie solution d’apprentissage (en anticipant les points qui peuvent poser problème), mais sans en dire trop, car on n’a généralement pas beaucoup de temps à perdre !

 

Ce que les tutos nous (re)disent de l’apprentissage…

Alors, quelles leçons tirer de cette mode des tutos ?

Rien de fondamentalement nouveau sous le soleil de la pédagogie, mais un vrai rappel des fondamentaux :

  • Précision, concision, clarté: trop de détails et d’explications peuvent noyer l’apprenant, mais à l’inverse, rien de pire qu’une « explication » vide de contenus… Pour réussir un outil pédagogique, tout est question d’équilibre dans le discours du formateur !
  • Démonstration, exemples, pratique: lire ou visualiser, c’est bien, mais faire, c’est mieux. C’est en s’entrainant et en pratiquant soi-même que l’on mémorise et que l’on apprend le plus efficacement ! Pour faciliter l’apprentissage de vos apprenants, n’hésitez pas à leur demander de mettre la main à la pâte !
  • Bienveillance envers soi comme envers les autres : faire des erreurs n’a pas d’importance, et c’est même parfois utile. Les tutos ne nous montrent-ils pas régulièrement de façon humoristique ce qu’il ne faut pas faire, pour mieux nous faire retenir ce qu’il faut faire ? « Sans essayer, n’aucun succès », dit l’adage. On apprend de ses erreurs, et c’est l’entrainement et la persévérance qui feront la différence !

 

Informatique, bricolage, Do It Yourself (DIY), musique… Et vous, vous avez des tutos intéressants et bien conçus à partager avec nous ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !


 , , ,

Emmanuelle Veron

  • Master 2 en Sciences du Langage, spécialité Didactique du Français Langue Etrangère – Université Grenoble-Alpes et CNED
  • Diplômée de Sciences Po – Master Affaires Internationales, mention « Management Public International »

Depuis toute petite, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. De l’actualité à la grammaire d’une langue étrangère en passant par les neurosciences, tout m’intéresse (ou presque) ! Je suis aussi fascinée par le langage sous toutes ses formes : les livres, les langues, les images ou la musique sont pour moi autant de moyens complémentaires de transmettre des connaissances et des émotions.
Comprendre, expliquer, donner envie d’apprendre grâce à des supports ludiques et innovants : autant de missions qui me passionnent et qui sont au cœur du travail chez Sydo.

Articles similaires

Dico Pédago : Rapid Learning

  Raccourci de “Rapid e-learning developpement”, le rapid learning est une méthode de conception d’e-learning basée sur l’utilisation de contenus…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.