Vigilance, rythme circadien et apprentissage

|  Laissez vos commentaires

Si vous avez déjà lu notre livre blanc sur l’attention, vous savez à quel point cette fonction cognitive est importante en formation. Nous vous proposons aujourd’hui de voir si, outre la qualité de la formation, le moment de la journée a aussi un impact sur cette attention !

Attention et vigilance

L’attention est la capacité à sélectionner des stimuli, des souvenirs ou des pensées adaptés à la situation en cours, pour répondre à un objectif précis. Par exemple, il peut s’agir de surveiller les feux tricolores lorsque l’on conduit, d’écouter un formateur parler, de se concentrer pour composer le bon numéro de téléphone, etc.

La vigilance est une forme spécifique de l’attention : c’est, avec la somnolence, l’autre aspect de ce qu’on pourrait appeler un « état d’éveil ».

Le rythme circadien et la vigilance

Comme vous le savez sans doute, nous sommes des animaux. Et comme tous les animaux, nous sommes assujettis à des rythmes circadiens. Il s’agit de cycles biochimiques, physiologiques et comportementaux qui oscillent sur 24 heures, en fonction des variations quotidiennes de luminosité. On y retrouve par exemple :

  • le rythme veille/sommeil ;
  • la température corporelle ;
  • la circulation sanguine ;
  • la production d’urine ;
  • le niveau de production hormonale, et notamment la production de l’hormone de croissance ;
  • la pousse des cheveux ;
  • et les variations de la vigilance.

Ce que montrent les études

D’après les études, il y a deux gros pics de somnolence dans nos journées :

  • Le premier pic – le plus important – est atteint entre 3h et 6h : le métabolisme, la température corporelle et la vigilance sont à leur niveau le plus bas. On a le corps et l’esprit engourdi.
  • Le deuxième pic de somnolence survient 12 heures plus tard, entre 14h et 16h. Moins important que le premier, il est néanmoins bien connu de tous, et surtout des formateurs : c’est le « coup de fatigue » de milieu d’après-midi (d’ailleurs des études ont montré que cela n’avait rien à voir avec le déjeuner, pas de « torpeur postprandiale », donc).

 

Le lien avec la formation

De manière évidente, si vos formés ont un « coup de mou » en milieu d’après-midi, ce n’est sans doute pas le moment pour faire des activités trop théoriques : privilégiez alors les exercices, la mise en pratique, voire le jeu de rôle !

Sources :

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_11/i_11_p/i_11_p_hor/i_11_p_hor.html
http://www.sommeil-mg.net/spip/Responsable-du-site
https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00140139108967289
https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/00140138608967238


 ,

Articles similaires

Dico Pédago : Rapid Learning

  Raccourci de “Rapid e-learning developpement”, le rapid learning est une méthode de conception d’e-learning basée sur l’utilisation de contenus…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.