Multitasking au travail (et ailleurs) #3 : le partage de l’attention

|  Laissez vos commentaires

Nous vous proposons aujourd’hui de conclure notre mini-série consacrée au « multitâche » !

Partager son attention n’est pas sans conséquences

Comme vous en avez peut-être fait l’expérience la semaine dernière (sinon, vous pouvez faire l’expérience ici), lorsque notre attention est divisée entre plusieurs tâches ou informations, notre temps de réaction augmente et nous perdons en efficacité. Mais les chercheurs de l’Institut de Neurosciences de l’Université de New-York vont plus loin : d’après leur étude, le simple fait de savoir qu’on va devoir choisir entre deux stimuli (deux tâches) suffit à diminuer nos performances.

Et c’est là que le bât blesse : aujourd’hui, dans la vie quotidienne comme au travail ou en formation, notre attention est sur-sollicitée et les distractions ne manquent pas : entre mails et sms, coups de fil, notifications de messagerie instantanée, commentaires sur les réseaux sociaux et bruit ambiant, en particulier dans les open space, notre pauvre cerveau ne sait souvent plus où donner de la tête (façon de parler, bien sûr). Conséquence, notre capacité d’attention est en chute libre, et notre efficacité s’en ressent, notamment au travail. D’après Gloria Mark, chercheuse à l’Université de Californie Irvine, nous aurions besoin de près de 23 minutes pour nous reconcentrer sur une tâche après avoir été distraits !

En plus d’être stressant, ce zapping permanent fatigue notre cerveau, qui doit consommer davantage de glucose pour maintenir un semblant de concentration. Résultat, nous mangeons plus ou nous enchainons les cafés, voire les deux.

Que nous le voulions ou non, notre cerveau est monotâche, conçu pour l’étape par étape. Peut-être évoluera-t-il différemment à l’avenir… Mais en attendant, si vous voulez rédiger un dossier au travail ou apprendre efficacement, fuyez les lieux bruyants ou les open space, posez-vous au calme, loin des téléphones et des sirènes des réseaux sociaux, et cessez de vous prendre pour Shiva ! 😉

 

PS : Pendant l’écriture de cet article, le standard téléphonique a sonné plus d’une dizaine de fois, j’ai reçu 4 appels clients, 19 mails (dont 6 vraiment urgents auxquels j’ai répondu dans la foulée) et un nombre indéterminé de notifications Slack, mon calendrier a affiché 5 alertes (dont seulement 2 me concernaient directement), j’ai consulté au moins 10 fois mon portable et un nombre indéfini de collègues m’ont adressé la parole sur des sujets variés (de la proposition commerciale à rédiger pour hier à la proposition, bien plus alléchante, d’une expédition goûter à la boulangerie du coin). A un moment, l’un d’entre eux a même chanté, ce qui a entrainé un concert de buzzers dans l’open space, suivi par un concours de clips vidéo sur Slack.

… Résultat (et si vous avez bien lu, cela ne vous étonnera pas outre mesure), la rédaction de ce texte a pris beaucoup plus de temps que prévu* !

* Je présente donc publiquement mes excuses au rédac chef 🙂

 

Sources complémentaires :
https://www.fondation-lamap.org/fr/page/28752/boite-a-questions-peut-on-faire-attention-a-plusieurs-choses-a-la-fois
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-secret-de-notre-cerveau-multitache-enfin-revele_29561
https://www.science-et-vie.com/cerveau-et-intelligence/est-il-vrai-que-les-hommes-ne-sont-pas-multitaches-8064
https://www.podcastscience.fm/dossiers/2013/05/23/le-multitasking/
https://newsly.fr/2016/09/05/multitache-epuise-reserves-cerveau/
http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2017/06/21/cerveau-multitache-mythe-plutot-vrai
 


 

Emmanuelle Veron

  • Master 2 en Sciences du Langage, spécialité Didactique du Français Langue Etrangère – Université Grenoble-Alpes et CNED
  • Diplômée de Sciences Po – Master Affaires Internationales, mention « Management Public International »

Depuis toute petite, j’adore découvrir et apprendre de nouvelles choses. De l’actualité à la grammaire d’une langue étrangère en passant par les neurosciences, tout m’intéresse (ou presque) ! Je suis aussi fascinée par le langage sous toutes ses formes : les livres, les langues, les images ou la musique sont pour moi autant de moyens complémentaires de transmettre des connaissances et des émotions.
Comprendre, expliquer, donner envie d’apprendre grâce à des supports ludiques et innovants : autant de missions qui me passionnent et qui sont au cœur du travail chez Sydo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *