Quel est le rôle du learning community manager ?

|  Laissez vos commentaires

La digitalisation de la formation voit apparaitre son lot de nouveaux métiers : ingénieur pédagogique multimédia, chef de projet e-learning, digital learning manager, et donc learning community manager. Mais qui est cette personne et quelles sont ses missions ?

 

Un community manager, qu’est-ce que c’est ?

Reprenons la base : un community manager, appelé animateur de communauté dans la langue de Molière et parfois abrégé CM, est la personne chargée de créer et d’animer une communauté sur le net autour d’un intérêt commun : une entreprise, une marque, une célébrité, etc. (pour le meilleur, et parfois pour le pire).

Cette pratique s’est très fortement répandue avec les réseaux sociaux, où les marques sont très présentes et souhaitent créer une relation de proximité avec leurs clients. Un community manager va ainsi tweeter au nom de la marque, répondre aux questions des internautes ou encore animer des débats entre internautes sur Facebook.

Mais c’est quoi le lien avec la formation ?

On sait que les formés apprennent mieux quand ils sont en groupe : ils peuvent échanger les uns avec les autres, poser des questions, débattre de sujets sur lesquels ils ne sont pas d’accord ou encore partager des bonnes pratiques.

La plupart des modèles de formation à distance (MOOC, SPOC, Blended Learning, etc.) intègrent des outils permettant de créer ces interactions entre les formés. On y retrouve ainsi des forums, des tchats, ou des services de messagerie. Pourtant ces outils sont encore sous-exploités : le formé qui a une question tombe souvent sur un ensemble de messages désordonnés ou sur sa question déjà posée à laquelle personne n’a répondu. Les formés sont alors perdus, et ont vite tendance à déserter la plateforme.

C’est là qu’intervient le Learning Community Manager, ou LCM pour les intimes : il a pour objectif de créer et d’animer une communauté d’apprenants. Il peut intervenir soit pendant une formation à distance qui s’étale sur plusieurs semaines ou mois (comme avec un MOOC), soit après une formation présentielle.

Pour atteindre cet objectif, le LCM doit remplir 4 missions :

1 – Apporter des ressources complémentaires

Le LCM poste régulièrement des nouveautés en lien avec la formation au sein de la communauté : des articles, des vidéos, etc. Il ne produit pas forcément tous ces contenus, mais il se tient au courant de l’actualité et fait de la veille. Il invite ensuite les formés à débattre sur ces nouveautés afin de dynamiser les échanges.

2 – Répondre aux questions des formés

Le LCM répond aux questions que les formés posent via la plateforme. Il peut s’agir de questions logistiques (par exemple une aide technique sur l’utilisation d’une fonctionnalité de la plateforme) ou de questions sur le sujet même de la formation. S’il n’a pas la réponse, il contactera le formateur.

3 – Organiser les échanges

Le LCM va ouvrir les forums en fonction des sujets à traiter, orienter les formés vers la réponse à leur question si cette dernière a déjà été donnée sur la plateforme, archiver les conversations terminées, etc. C’est finalement lui qui trie tous les contenus fournis par les formés eux-mêmes, afin de garder une plateforme claire.

Pourquoi faire appel à un LCM ?

L’action du Learning Community Manager va assurer la clarté et l’efficacité de votre plateforme de formation à distance ; faire vivre la formation même lorsqu’elle est terminée et renforcer le sentiment des formés d’appartenir à un groupe.


 

Raphaël LAUER

  • Diplôme d’ingénieur en Sciences Cognitives – Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux (ENSC)

A l’école, j’ai toujours eu l’impression qu’on cherchait à faire des « têtes bien pleines » plutôt que des « têtes bien faites ». Ouais… Pas très utile. On pourrait essayer de faire mieux, non ? C’est ça qui m’intéresse dans la pédagogie : chercher de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour se construire intellectuellement et arrêter de faire apprendre un tas de trucs qui, au final, ne servent qu’à passer un diplôme ou valider une formation.

Articles similaires

Dico Pédago : Micro Learning

  Un micro learning (parfois aussi appelé “nano learning”) est une formation caractérisée par sa granularité : la formation est…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *