Faut-il vraiment apprendre le code aux enfants ?

|  Laissez vos commentaires

Apprendre le code à l’école, on en a beaucoup parlé sur Sydologie et ailleurs. Nous avons testé et critiqué des outils pédagogiques destinés aux jeunes. Sauf qu’apprendre « le code » ça ne veut rien dire ! On peut soit apprendre la logique de programmation (l’algorithmie) soit apprendre un langage de programmation spécifique, comme le JavaScript. Forts de cette mise au point, et si vous me pardonnez mon titre racoleur du coup, on va se demander pourquoi il est important (ou pas) de comprendre la programmation dès le plus jeune âge.

La box TV des années 90

Je crois que tout a basculé avec le magnétoscope (pour nos jeunes lecteurs, il s’agissait d’un appareil permettant d’enregistrer les émissions de TV ou les films sur des cassettes à bande magnétique). Tous les plus de 30 ans ont déjà utilisé cette chose, mais combien comprenaient réellement ce qu’ils faisaient ?

Trouver le bon canal, mettre une cassette assez « grande » pour enregistrer ce qu’on voulait car à l’époque, on ne parlait pas en giga-octets (Go) mais en minutes d’enregistrement. Sauf que… sur une même cassette on pouvait enregistrer plus ou moins longtemps en fonction du réglage SP ou LP ! Restait à définir l’heure de début et de fin d’enregistrement, et là si ton émission était à cheval sur 2 jours, bonjour le casse-tête ! Penser à remettre le canal « tuner » à la fin sinon on allait s’enregistrer en train de zapper. Pfiou… Une fois sur deux on finissait avec la moitié de notre émission, voire carrément autre chose ! C’était vraiment un objet unique de par sa complexité, mais à l’époque on avait le droit de s’en désintéresser et de laisser le sale boulot à celle ou celui qui savait (plus ou moins) s’en servir.

Des objets toujours plus complexes

Aujourd’hui, ce bon vieux magnétoscope fait figure de jouet : tous les objets de notre quotidien sont bien plus avancés techniquement, plus complexes. En 3 minutes on pourrait lister de nombreux appareils qui fonctionnent selon la logique « si… alors… sinon », un des piliers de la programmation informatique : le réveil sur un smartphone, le chauffage connecté de la maison, la voiture, le parcmètre, la box internet et TV, les mises à jour d’un ordinateur ou d’une tablette, etc. Pour revenir à la question de départ, pourquoi est-ce utile d’inculquer cette logique dès le plus jeune âge ? Selon moi, pas pour créer des armées de développeurs informatique. Certains choisiront peut-être cette voie, mais le plus intéressant dans cette démarche, c’est surtout de donner aux jeunes les moyens d’être opérationnels dans une société toujours plus connectée : de la même manière qu’il est vital de savoir lire un bulletin de salaire, faire un virement, ou appeler les secours en cas d’accident, il est primordial de détenir les clés pour se débrouiller avec les objets électroniques et les logiciels qui nous entourent… et ceux que l’on utilisera demain. Rien que dans le monde du travail, on n’imaginerait pas un nouveau collaborateur mis en difficulté par sa boîte mail ou sa tablette tactile !
 


Adrien Damond

  • Diplômé d’un master 2 «Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication » spécialité « Informatique »

Autrefois promis à un prix Goncourt par ma prof de Français au collège, j’ai finalement choisi la voie des sciences et des nouvelles technologies. Aujourd’hui je tente d’allier ma passion des mots, de l’expression, et de la communication, à des outils numériques innovants qui donnent envie d’apprendre. Curieux, dans tous les domaines et métiers je me pose la question « Comment ça marche ? »… pour mieux y répondre à mon tour !

Articles similaires

Dico Pédago : FabLab

  La notion de « fablab » est un concept venant du MIT : il s’agit d’offrir aux étudiants, inventeurs ou curieux un…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *