Analyse des émotions dans l’apprentissage à distance

|  12 Commentaires

Nous travaillons depuis quelques mois avec iMotions, un logiciel de récolte et d’analyse des données biométriques. En effet, le logiciel utilise une webcam et un système eye tracking pour capter et analyser :

  • les micro-expressions du visage du spectateur : froncement ou haussement des sourcils, plissement des lèvres, contraction de la pupille, etc. ;
  • les émotions du spectateur : colère, joie, peur, mais aussi niveau d’engagement, attention et ennui ;
  • les mouvements oculaires du spectateur : ce qu’il regarde, combien de temps il le regarde, le trajet parcouru par l’œil, etc.

Nous utilisons cette technologie pour étudier et analyser les émotions et les réactions que provoquent des outils d’apprentissage distanciel. Ce nouveau livre blanc Sydologie vous propose de découvrir les résultats  de notre première étude : quels sont les effets d’une vidéo explicative sur le spectateur ?
 

 


Raphaël LAUER

  • Diplôme d’ingénieur en Sciences Cognitives – Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux (ENSC)

A l’école, j’ai toujours eu l’impression qu’on cherchait à faire des « têtes bien pleines » plutôt que des « têtes bien faites ». Ouais… Pas très utile. On pourrait essayer de faire mieux, non ? C’est ça qui m’intéresse dans la pédagogie : chercher de nouvelles méthodes et de nouveaux outils pour se construire intellectuellement et arrêter de faire apprendre un tas de trucs qui, au final, ne servent qu’à passer un diplôme ou valider une formation.

 12 commentaires


  • AVININ

    Merci, je ne l’ai pas encore lu mais cette étude vient à point nommé car elle me semble compléter une de mes dernières lectures à ce sujet dans « Les neurosciences de l’éducation de la théorie à la pratique en classe » de P. Toscani. J’apprécie grandement vos production chez Sydo (cf. Donnez envie d’apprendre) et c’est avec impatience que j’aborde la lecture de cette dernière étude. Continuez, vous faites un excellent travail !

    Répondre

    • Les sydologues

      Bonjour Yohann,
      Merci pour votre message, cela nous fait toujours très plaisir!
      Nous ne connaissions pas le livre de M. Toscani, nous allons regarder cela 🙂
      Bien à vous,
      Les sydologues

      Répondre

  • Doriane

    Merci pour cette étude. J’adore votre façon claire d’expliquer les choses. Je me régale de vos infographies. C’est à chaque fois un régal. Bravo à toute l’équipe.

    Répondre

  • JUDE

    Bonjour,
    Bravo pour votre article !
    Effectivement le problème est bien de donner envie d’apprendre pour comprendre.
    Difficile de trouver l’élément déclencheur et maintenir l’attention.
    Bien à vous.

    Répondre

  • Rose

    Merci beaucoup pour votre étude ! Elle apporte des réponses factuelles à des questions que je me posais, ça va m’être utile !

    Je me permets de vous signaler ce qui me semble une petite incohérence sur la page 11, entre le texte et le graphique du 2e item (le code couleur main/apparition est inversé, de même que la légende, par rapport au graphique du 1er item, et en contradiction avec le texte).

    Merci encore !

    Répondre

  • Evan

    Bonjour Raphaël

    Je vous remercie pour votre étude, très intéressante !

    Pour les formations à distance, il est clair que réussir à capter l’attention, mais aussi à aider à apprendre est très important.

    Je suis étonné du résultat sur la prise de vue, même si je comprends l’analyse des résultats.
    Pourtant l’on s’attend qu’un enseignant même à distance aide à nous calmer et nous rassurer pour apprendre.
    Votre étude tend à prouver le contraire.

    Au plaisir
    Evan

    Répondre

    • Raphaël Lauer

      Bonjour Evan !
      Merci pour votre retour 🙂
      Pour tout vous dire, nous nous attendions un peu à ces résultats… Souvent les vidéos en prise de vue réelle sont assez pauvres en émotions : les intervenants (qui sont peut-être très bons en présentiel) ne sont pas forcément habitués à la caméra. On se retrouve finalement devant une vidéo où le fait de voir l’orateur n’est pas très important, on la vit plus comme une émission de radio que comme une vidéo.
      Mais je ne pense pas que ce soit vrai pour toutes les vidéos : de nombreux youtubeurs spécialisés en vulgarisation travaillent beaucoup sur la scénarisation de leurs vidéos, qui sont ponctuées d’humour, d’anectotes… qui à mon avis jouent beaucoup sur les émotions. Je suis par exemple beaucoup e-penser, qui fait des vidéos de 20 minutes que je trouve passionnantes ! Si nous en avons l’occasion, nous testerons ce type de vidéos également 🙂

      Répondre

  • Mai Anh

    Bonsoir l’équipe,
    Je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant!
    Étant moi-même intéressée par les réactions, les pratiques d’apprentissage, les interactions, etc. des apprenants qui suivent les cours à distance, j’ai du plaisir à lire votre analyse.
    Merci beaucoup!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *