DOSSIER : 10 innovations pédagogiques qui feront 2016

|  3 Commentaires

The Open University, université anglaise de cours à distance, a publié son 4e rapport sur les innovations pédagogiques. Tour d’horizon de ces nouvelles pratiques qui pourront peut-être révolutionner l’apprentissage !

The Open University propose des rapports présentant de nouvelles formes d’apprentissage, de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pédagogiques. Le dernier en date (le numéro 4), présente 10 innovations pédagogiques qui seront LES grandes tendances de ces prochaines années. Certaines de ces innovations sont déjà testées actuellement, alors que d’autres sont encore très théoriques.

Ces innovations sont issues d’une réflexion menée par des chercheurs de l’Institut des Technologies Pédagogiques (rattaché directement à the Open University) et en partenariat avec le Centre pour les Technologies dans l’Apprentissage du SRI. Il s’agit donc avant tout de recherches universitaires, prévues initialement pour enrichir les méthodes pédagogiques des professeurs d’université et pour des outils distanciels.

Mais quand, formateurs que nous sommes, voyons les objectifs de ces innovations (créer des meilleurs contextes d’apprentissage, renforcer l’interactivité avec les apprenants, faire en sorte que les formés apprennent mieux, etc.), nous ne pouvons que saliver ! Nous avons donc essayé de trouver, pour chaque innovation, des applications concrètes dans la formation pro’.

Trêve de blabla, les 10 innovations pédagogiques qui révolutionneront la formation, c’est juste ici  (cliquez sur la vignette correspondante pour accéder à chaque article) :


 , , ,

Articles similaires

 3 commentaires


  • Celine BROCHET

    un site sympa pour la veille pédagogique

    Répondre

  • F. CORSET

    Je suis intéressé par les évolutions pédagogiques mais consterné de voir que les dix propositions s’énoncent en anglais ! Faut-il croire que l’innovation n’est possible qu’outre-Manche ? Est-ce pour donner une impression de modernité ? Cela me fait en tout cas hésiter à lire la suite tant je trouve ce choix désolant ! Une fois de plus, c’est céder au système, à l’hégémonie anglophone devant laquelle chacun se soumet désormais béatement. J’espère que je serai encore capable d’innover dans ma propre langue !!
    P.S. Votre site m’envoie un lien vers un article sur le « e-learning »… Cela augmente encore mes réticences et confirme hélas ma première impression… C’est du langage d’entreprise… La logique technocratique et commerciale appliquée au champ du savoir et de la culture !

    Répondre

    • Les sydologues

      Bonjour,
      Ce dossier est basé sur les travaux de the Open University, organisme anglais. Nous avons donc choisi de garder les noms des concepts qu’ils avaient imaginés (il faut laisser à César ce qui appartient à César, n’est-ce pas ?) et avons à chaque fois proposé un titre alternatif en français.
      De manière plus générale, effectivement l’anglais est très présent dans les « termes à la mode » de la formation. On a bien l’e-learning, l’adaptive learning, l’immersive learning, et je passe sur les MOOCs, les SCOPs et autres COOCs. Bref l’anglais est partout. Est-ce que c’est du marketing pour renforcer l’effet « wahou » et « innovation » de ces concepts ? Sans doute. Mais comme il s’agit effectivement d’un langage d’entreprise, ce sont les mots auxquels nos lecteurs sont confrontés dans leur quotidien et que nous avons pour mission d’expliquer et de rendre plus clairs 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *