Adaptive learning : apprendre à l’ère numérique

|  1 Commentaire

Adaptive learning

L’adaptive learning est une méthode d’apprentissage, désormais informatisée, qui adapte les ressources selon l’activité de chaque apprenant. Un concept pédagogique ancien remis au goût du jour.

D’une origine théorique…

L’adaptive learning prend ses racines dans la psychologie cognitive des années 1950 et est repris lors des recherches sur l’intelligence artificielle dans les années 1970.

Chaque apprenant a sa façon de mémoriser les connaissances qu’il engrange. De ce fait, le programme de travail proposera des ressources adaptées au profil de l’apprenant. Ainsi, un groupe d’apprenants inscrits au même programme d’adaptive learning aura une base théorique commune mais une mise en pratique différente et unique à chaque fois. Des recherches ont prouvé que cette méthode réduisait le taux d’abandon chez les apprenants.

… à une utilisation technologique

Si l’adaptive learning ne s’est pas imposé jusqu’à aujourd’hui, c’est qu’il dispose à présent des nouvelles technologies pour le mettre en pratique. En effet, le génie de cette méthode d’apprentissage réside dans la redéfinition du profil de l’apprenant en temps réel et l’actualisation de sa progression ! Pour cela, il faut penser et créer un algorithme (comme la start-up new-yorkaise Knewton) qui va éditer une feuille de route personnalisée en déterminant le profil d’apprentissage de l’apprenant à partir de ses intentions et de ses actions.

4 critères pour une plateforme efficace d’adaptive learning

Un programme d’adaptive learning doit :

  • S’adapter au rythme d’apprentissage de l’apprenant

Des recherches ont montré que permettre aux apprenants d’étudier à leur propre rythme est une méthode d’apprentissage efficace. Les apprenants ne pourront ainsi avancer dans leur parcours qu’une fois chaque concept maîtrisé.

  • Prendre en compte le niveau de connaissances

Tout programme d’adaptive learning se doit de pouvoir déterminer le point de départ de l’apprentissage au vu des connaissances déjà acquises ainsi que les objectifs à atteindre. Cette façon de faire empêche les apprenants les plus faibles de se sentir découragés et les surdoués de s’ennuyer.

  • Proposer des ressources pour impliquer l’apprenant

Dans une ère numérique où la plupart des apprenants sont plus que coutumiers des nouvelles technologies, le jeu vidéo a pris de l’importance dans le processus d’apprentissage. Les programmes d’adaptive learning qui reprennent le principe des jeux de stratégie aident les apprenants à considérer l’apprentissage comme quelque chose d’amusant, et non de laborieux.

  • Analyser les réponses des apprenants

Le système d’adaptive learning interagit continuellement avec les apprenants pendant qu’ils résolvent des problèmes, explorent de nouveaux concepts et prennent des décisions, et il analyse ces données en temps réel pour adapter l’approche pédagogique.

En bref, trouver une plateforme qui, comme le nom du concept l’indique, évolue en permanence pour proposer le contenu le plus optimal pour chaque apprenant.

L’adaptive learning propose la bonne leçon, au bon moment  et à un niveau de difficulté adapté, ce qui ne laisse pas l’apprenant s’embourber dans sa zone de confort ou, au contraire, être dépassé par des notions trop complexes.

Source de l’image : Maxisciences


 , , , , , , , ,

Articles similaires

 Un commentaire


  • Sarah

    Bonjour, votre article est très intéressant, serait-il possible d’y ajouter vos sources ? Vous parlez de recherches qui ont démontré l’efficacité de ces méthodes, mais pas d’où proviennent ces informations. Merci d’avance !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *