Innovations 2016 : #6 – Learning by doing science with remote labs, ou l’apprentissage par l’expérimentation à distance

|  2 Commentaires

Le matériel de laboratoire coûte souvent très cher, et les écoles n’ont souvent pas les moyens de s’en procurer. C’est pourquoi the Open University propose d’ouvrir les laboratoires de recherche ou d’investir à plusieurs pour en aménager un: grâce à des robots et des caméras, les étudiants peuvent piloter un laboratoire, et donc expérimenter à distance.

Pourquoi utiliser les Remote Labs en formation / Comment utiliser les Remote Labs en formation ?

Alors là, on doit bien avouer qu’on sèche complètement. Autant nous sommes tous d’accord pour dire que l’expérimentation est fondamentale pour les étudiants en sciences dures (en physique, chimie et SVT par exemple), autant nous n’avons aucune idée pour transposer cette innovation à la formation professionnelle.

Nous en appelons donc à votre bon cœur Mesdames et Messieurs : si vous avez la moindre idée quant à l’utilisation à distance des labos dans la formation professionnelle, n’hésitez pas à commenter l’article !

Par contre, cela nous a fait penser à une nouvelle manière de former à distance, en utilisant des robots et des caméras. Mais ce sera l’objet d’un futur article.


 , , ,

Articles similaires

 2 commentaires


  • Véronique Muzeau

    Bonjour

    C’est parce que vous oubliez que les Sciences Humaines sont aussi des sciences (en tout cas elles revendiquent une démarche scientifique).
    Dans le cadre d’une formation au management par exemple, il peut être passionnant pour les apprenants de reproduire de célèbres expériences de psychologie (type Milgram soumission à l’autorité) ; il en existe tout un tas en psychologie cognitive et neurosciences qui peuvent être très utiles en situation professionnelle. Ça ne demande pas forcément un matériel énorme. Juste des « cobayes » 😉 mais parfois des passants suffisent. Cf les expériences de Nicolas Gueguen http://nicolas.gueguen.free.fr/
    Bonne continuation et merci pour vos articles !

    Véronique

    Répondre

    • Les Sydologues

      Merci Véronique pour votre commentaire ! Effectivement, l’étude de the Open University ne parlait que des sciences « techniques », pour lesquelles du matériel onéreux est souvent nécessaire, et je m’y suis cantonné. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur l’intérêt des expériences dans les sciences humaines, mais je ne suis pas certain qu’elles soient transposables à ce concept de « remote lab ». Il me parait effectivement difficile d’avoir une salle pleine de « cobayes » à disposition et pilotés à distance.
      Par contre, je pense que l’on peut effectivement mettre en place très facilement de petites expériences directement sur place avec les formés : en sortant dans la rue avec les passants comme vous le disiez, avec des Légo (comme nous l’expliquions dans l’article Les LEGO, un outil pédagogique inattendu ?), ou encore avec un peu de matériel (comme dans l’expérience sur la motivation relayée ici par Dan Pink). Pour les expériences plus lourdes, comme Milgram dont vous parlez, le plus pratique reste sans doute de passer une vidéo de l’expérience et d’en expliquer les tenants et les aboutissants.
      Bien à vous,
      Un dévoué Sydologue

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.