[A lire ailleurs] Les usages pédagogiques de Google Glass, Classcraft, L’évaluation positive

|  1 Commentaire

Retrouvez notre sélection de contenus web qu’il ne fallait pas louper ces derniers jours !

Quels usages pédagogiques pour Google Glass ?

Google Glass pédagogieLes Google Glass suscitent de nombreux débats dans le domaine de la pédagogie. Alors que certains voient en elles de nouvelles perspectives d’apprentissage, d’autres se méfient de leur impact sur la vie privée et les données personnelles. L’article met en perspective ces deux aspects en recensant les avantages et les inconvénients des nouvelles lunettes connectées de Google. Sergey Brin a notamment mis en avant, dans une conférence Ted Education, la disponibilité de Google Play sur les Google Glass. Cette application fournit des livres, des vidéos et d’autres ressources pour le système éducatif. Une vue d’ensemble à considérer sur le site de l’Université de Genève.

 

Transformer la classe en jeu vidéo avec Classcraft

Classcraft jeux de rôlesClasscraft est un serious game développé par un enseignant, pour les enseignants. Il est destiné à être utilisé en classe pour croître la motivation et l’implication des étudiants, ainsi que rendre l’apprentissage ludique. Il s’agit d’un outil collaboratif novateur dans le milieu de l’éducation. Comment ça marche ? Le professeur explique les règles de ce jeu éducatif et les affecte dans des équipes à niveaux mixtes. Nait alors un esprit coopératif encore jamais vu entre les élèves, unis pour gagner des récompenses. Les avantages pour l’enseignant ? Un cours mieux géré et structuré, une classe plus motivée, attentive et participative. Cerise sur le gâteau : Classcraft peut être joué dans n’importe quelle matière. Un jeu à découvrir sur classcraft.com

Revaloriser le travail des étudiants par l’évaluation positive

Education positiveCertains enseignants se sont mis à l’évaluation positive. Et si cela devenait une pratique courante dans l’éducation ? Pierre Cieutat, professeur des écoles à Montpellier, a adopté la méthode PIPADI (Parcours Individualisé et Différencié des Apprentissages et Pédagogie Institutionnelle) et dévoile son point de vue sur un outil d’évaluation qui change de ce qu’on a toujours connu. Fini les phrases et calculs barrés de rouge : le professeur se sert de son feutre pour mettre en avant les acquis de l’élève, et l’amener à voir où il n’a pas récolté de points.

 

Source image à la Une


 , , , ,

Articles similaires

 Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.