[A lire ailleurs] Apprendre ou ne pas apprendre le code à l’école, Les missions du formateur de demain, Diversifier sa pédagogie en 3 idées

|  Laissez vos commentaires

Retrouvez notre sélection de contenus web qu’il ne fallait pas louper ces derniers jours !…

 

Faut-il coder à l’école ?

Code HTMLTout le monde s’accorde à dire que le numérique est un enjeu d’avenir. Il est donc nécessaire d’initier les plus jeunes au codage, pour faire face au monde professionnel de demain. Mais faut-il vraiment intégrer les cours d’informatique à l’école ? La création d’un nouvel enseignement soulève de nombreux problèmes. Techniques tout d’abord, puisqu’il faudrait recruter des informaticiens, alors que les entreprises en manquent déjà. Mais d’autres questions se posent : l’informatique doit-il être un cours de plus, ou faut-il l’inclure dans l’enseignement des autres matières ? Le principal problème n’est-il pas dans la manière même d’enseigner ? Un article du Monde.fr.

Les missions du formateur de demain

Super héros en volAvec le numérique, les sources d’informations sont multiples. Le formateur n’est donc plus un détenteur d’informations, puisque celles-ci sont facilement accessibles sur Internet. Pourtant, la fonction du formateur ne s’arrête pas là, bien au contraire. Il lui reste (au moins) 7 missions qui le rendent indispensable. En tant que regard extérieur, il est là pour conseiller et orienter les apprenants, mais aussi les aider à prendre conscience de leurs forces et leurs faiblesses. En outre, la surabondance d’informations nécessite d’y faire un tri. En cela aussi, le formateur a un rôle à jouer. Missions à lire ici.

Diversifier sa pédagogie en 3 idées

Diversifier sa pédagogie - café du FLEFrançois Muller a été enseignant et formateur, et travaille à présent au ministère de l’Éducation, département recherche et développement en innovation et en expérimentation. En tant que pédagogue, il a remarqué l’intérêt d’adapter et diversifier ses approches. Non seulement les résultats obtenus par les apprenants sont meilleurs, mais le formateur en retire aussi une plus grande satisfaction professionnelle. De la maternelle à l’université, il y certains « trucs » assez simples pour diversifier sa pédagogie. François Muller nous en livre 3. À lire sur Le café du FLE.

 

Source de l’image à la Une


 , , , , , ,

Articles similaires

Que l’AFEST commence

Définition   L’AFEST, ou Action de Formation en Situation de Travail, est une modalité de formation au sein de laquelle…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.