3 erreurs types d’un formateur (2) – Dans l’attitude

|  2 Commentaires

Quand on anime une formation, il n’y a pas que le contenu qui compte ! Dans un article précédent, nous avons parlé des erreurs à ne pas commettre dans la forme de ses interventions. Mais l’attitude du formateur a aussi son importance : la façon dont il mène la formation peut renvoyer des messages négatifs aux stagiaires. Il faut donc accorder un peu d’attention à son comportement pour ne pas desservir son propos. 3 erreurs à éviter.

1) Se croire infaillible

Être sûr de soi et savoir qu’on est compétent est une bonne chose. Mais attention à ne pas croire que tout est gagné d’avance. Chaque groupe est différent : ne négligez pas les particularités et les attentes des participants. En passant à côté, vous pouvez ruiner la meilleure des formations. Laissez les stagiaires s’exprimer et reconnaissez la légitimité de leurs opinions. Vous n’êtes pas le « maître » face à des « apprentis » et vous ne détenez pas la vérité absolue. Acceptez également de vous remettre en cause lorsqu’une séance ne se déroule pas aussi bien que prévu.

2) Considérer ses stagiaires comme de simples outils de travail

N’oubliez pas que vous avez des êtres humains en face de vous. Un formateur ne peut pas se contenter de parler et de repartir. Les questions et les discussions avec les apprenants ne sont pas des interruptions intempestives de votre travail : elles en font partie ! Faire faire des travaux de groupe à ses stagiaires « pour avoir la paix », c’est se désintéresser d’eux. Et cela se sent. De même, s’isoler pendant les pauses montre aux participants que vous ne leur accordez d’importance qu’en tant qu’auditeurs. Alors que ces moments informels sont justement l’occasion de parler plus librement, dans une ambiance plus conviviale. N’ayez pas peur de créer des relations humaines dans vos formations. Plaisanter avec les stagiaires ne remet pas en cause votre position de formateur, du moment que vous ne versez pas dans la familiarité.

3) Se précipiter

Vous êtes là pour parler d’un domaine qui vous intéresse particulièrement. Il est naturel de vouloir entrer le plus vite possible « dans le vif du sujet ». Mais en commençant trop vite, vous risquez de perdre les apprenants. Une formation n’est pas une conférence ! Commencez par faire s’exprimer les membres du groupe, pour que chacun connaisse mieux les autres participants. Prenez aussi le temps d’introduire votre sujet et de présenter les objectifs de la formation. Au cours de celle-ci, n’allez pas trop vite non plus : les stagiaires ne maîtrisent pas ce dont vous leur parlez. Ne vous impatientez donc pas si vous devez ralentir et leur réexpliquer certains points.

Source image à la Une


 , , , ,

Articles similaires

 2 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.