[Livre blanc] Portrait de l’école du futur

|  1 Commentaire

Non, nous n’avons pas encore découvert de machine à voyager dans le temps. Non, nous n’avons pas non plus consulté notre boule de cristal, ni tiré les cartes. Alors comment pouvons-nous parler de l’école du futur ? Nous sommes allés nous renseigner du côté des Alpes, où Jean-François Fiorina, directeur de Grenoble Ecole de Management, a consacré un livre blanc à la question. Prêt à visiter l’école du futur ? C’est parti ! 

Analyser la situation actuelle pour anticiper les évolutions

Ponctué de témoignages de cadres et de dirigeants d’entreprises, de journalistes et de chercheurs, le livre blanc se décompose en 6 chapitres qui permettent d’explorer les multiples facettes de cette école du futur et de répondre, entre autres, à ces questions : comment l’enseignement sera t-il dispensé ? Comment l’étudiant étudiera t-il ? Comment mènera t-on la recherche ? Pour répondre à ces questionnements, les évolutions actuelles (en premier lieu le développement du numérique et la mondialisation) ont été analysées afin de comprendre comment elles impacteront l’enseignement supérieur. Pour enrichir le propos, l’école s’est intéressée également à ce qui se faisait dans les autres écoles et dans les universités.

Le nouveau rôle de l’enseignant

L’accès à l’information n’a jamais été aussi facile : pour trouver la réponse à une question, plus besoin de passer des heures à la bibliothèque et de compulser des dizaines d’ouvrages. Toutes les informations sont à notre portée, grâce à l’ordinateur ou au smartphone. Dès lors, le rôle de l’enseignant ne peut plus se limiter à la transmission du savoir, dans une logique descendante, où le professeur délivre un contenu à une horde d’étudiants, passifs et vierges de toute connaissance. En effet, une fois le sujet du cours énoncé, les étudiants ont déjà la possibilité de mobiliser une énorme quantité d’informations.

Au sein de l’école du futur, le rôle de l’enseignant ressemblera à celui d’un guide qui permettra aux étudiants de se repérer dans la jungle de l’information : tout d’abord pour les aider à juger de la pertinence des contenus, ensuite pour les accompagner vers l’évaluation et la construction d’un regard critique. Le professeur devra également construire des cas pratiques, qui permettront de mettre en perspective et en situation les connaissances. A terme, les contenus seront transmis par les vecteurs technologiques à disposition (MOOCs, e-learning, ressources web, etc.) et le cours sera consacré à la mise en pratique de ce qui a été appris. En somme, le principe de la classe inversée sera généralisé.

Sans titre

Un nouvel étudiant ?

L’étudiant du futur est face à de nombreux choix : il peut décider de ne pas se rendre sur le campus et de suivre des cours à distance ou au contraire, il peut décider de s’impliquer dans la vie étudiante et d’échanger en face à face avec les enseignants et ses camarades. Il construit également son parcours : il ne suit plus de cursus tracé mais compose une formation à la carte en fonction de son projet professionnel et de ses envies. Il pourra ainsi choisir de se spécialiser dans un domaine précis ou de développer un profil généraliste et polyvalent. L’administration et l’équipe pédagogique auront leur mot à dire dans la construction de ce parcours : ils seront garants de sa cohérence, par rapport au profil de l’étudiant mais également par rapport à la demande sur le marché de l’emploi.

L’école du futur devra donc s’adapter aux bouleversements technologiques et aux innovations pédagogiques afin de conserver son attractivité, pour les étudiants qui la rejoignent mais également pour les entreprises qui font confiance aux enseignements délivrés. En revanche, l’individualisation des parcours, la mise à disposition des nouveaux outils ou encore la formation continue des enseignants ne sera pas sans coût financier supplémentaire pour les établissements qui devront adapter leur stratégie et pourquoi pas se spécialiser dans les domaines où ils présentent la plus grande valeur ajoutée.

Cliquez ici pour consulter le livre blanc.


 , , , , , , ,

Articles similaires

Dico Pédago : Rapid Learning

  Raccourci de “Rapid e-learning developpement”, le rapid learning est une méthode de conception d’e-learning basée sur l’utilisation de contenus…


 Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.