Lumière sur… « L’école de la ferme des enfants »

|  Laissez vos commentaires

Nous explorons aujourd’hui un nouveau projet éducatif innovant avec « L’école de la ferme des enfants ». Cette école alternative, située en Ardèche, a ouvert ses portes en 1999 et accueille aujourd’hui 80 enfants, de la maternelle au collège. Sophie Bouquet-Rabhi, fondatrice et directrice de l’école, a gentiment accepté de nous parler de cet établissement pas comme les autres.

Une pédagogie de la bienveillance

La pédagogie développée par Sophie Bouquet-Rabhi s’inspire de Maria Montessori, Célestin Freinet, le psychologue Marshall Rosenberg (à l’origine du concept de communication non violente), ou encore de la psychanalyste Alice Miller. Cette dernière a notamment dénoncé la « violence éducative ordinaire », expression qui désigne des comportements qui se veulent éducatifs mais qui, en fait, sont des formes de violence envers les enfants : gronderies, punitions, menaces, chantages, dévalorisation, etc. A l’opposé de cela, la pédagogie mise en place à l’école est fondée sur la bienveillance : les adultes (éducateurs, intervenants, etc.) nouent une relation de confiance avec chacun des enfants scolarisés. Cette relation, fondée sur l’écoute, le dialogue et le respect mutuel, est essentielle pour que les enfants puissent s’épanouir, réussir leurs apprentissages et devenir des adultes équilibrés et responsables.

 ecole-enfant-2

Une journée à l’école

En maternelle, les matinées sont consacrées à des activités employant du matériel développé par Maria Montessori : bouliers pour apprendre à compter, lettres rugueuses pour connaître l’alphabet, matériel pour préparer à l’écriture, chevalet pour que les enfants puissent dessiner quand ils le souhaitent… Les enfants sont libres d’aller d’une activité à une autre. Les après-midi, ils participent à des ateliers sur des thèmes comme le théâtre, le jardinage, la cuisine, la couture, les sciences, la nature, les arts, l’apiculture, etc.

En primaire, les enfants ont chacun un plan de travail personnalisé avec les travaux qu’ils doivent réaliser chaque matin de la semaine. Ces plans sont construits par les éducateurs en fonction de leur niveau et de leur rythme d’apprentissage. Il n’y a pas d’évaluation. L’après-midi, les enfants participent aussi à des ateliers. Une fois par semaine, ils se réunissent au sein d’un conseil où ils échangent, définissent des règles de vie, prennent des décisions, ou encore résolvent des conflits.

Au collège, les enfants ont chacun un plan de travail personnalisé avec des objectifs du socle commun de compétences et de connaissances à acquérir pendant une période de 6 semaines. C’est ensuite à eux de décider comment ils vont les acquérir : ils peuvent se rendre en cours ou non, lire un livre, faire des recherches sur internet, se faire aider par une personne de leur choix… 2 semaines avant la fin de la période, ils sont évalués par le biais d’une « super fiche » d’exercices. Si une ou plusieurs compétences ne sont pas acquises, ils doivent les retravailler avant la fin de la période. Chaque enfant est aussi invité à s’inscrire dans un projet qui lui tient à cœur, afin de développer son autonomie : gestion d’un café situé près de l’école, vente des œufs de la ferme, travail à la boulangerie du village, organisation d’une sortie scolaire, etc.

ecole-enfant-3

La place privilégiée de la nature

La nature tient une très grande place au sein de l’école, car des enfants qui ont conscience de leur environnement seront plus enclins à le respecter, une fois adultes. L’école est située en pleine campagne, au cœur du Hameau des Buis, un éco village composé d’une vingtaine de logement conçus à base de matériaux écologiques. A la limite de la cour de récréation, il y a une ferme avec des animaux (poneys, chèvres, poules, cochons). Les enfants y ont accès de manière quotidienne et vont nourrir les animaux avec les déchets de la cantine. Des ateliers sont également consacrés aux soins des animaux. Un jardin pédagogique a également été mis en place, afin que les enfants puissent cultiver des fruits et des légumes, observer le développement des plantes, ou encore faire du compostage.
ecole-enfants-4

Pour en savoir plus

 

 


 , , , ,

Céline Chalin

  • Diplômée d’un master 2 spécialisé dans la rédaction professionnelle et la communication – Lyon 2

Experte dans la rédaction pédagogique, j’aime prendre à bras-le-corps un sujet compliqué, voire même complètement obscur, et me creuser les méninges pour le comprendre dans les moindres détails. Ensuite, je jongle avec les mots et les phrases pour créer des textes explicatifs pertinents en gardant toujours en tête ces différents objectifs : m’adapter à ma cible (qu’elle soit experte ou non du sujet) et à mon support, l’intéresser, lui permettre de comprendre et de mémoriser le sujet, et surtout lui donner envie d’en savoir toujours plus. Synthétiser, vulgariser, reformuler, utiliser des mots simples et clairs, voilà mes meilleures armes pour expliquer, former, sensibiliser et faire comprendre !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *