Le cerveau : comment lui parler ?

|  1 Commentaire

Pour comprendre comment apprivoiser le cerveau et notamment comment capter son attention, voici quelques-unes de ses caractéristiques. 

Le cerveau écoute

Si je vous dis que le cerveau écoute, vous allez sûrement répondre : pas toujours ! Et oui, ca se saurait si le cerveau écoutait tout ! Pourtant, le cerveau capte un grand nombre d’informations et notamment lorsqu’il se sent concerné. Utiliser le storytelling, c’est-à-dire raconter l’histoire, fait appel aux émotions, ce qui sollicite davantage le cerveau. Une histoire a donc beaucoup plus de chances d’être écoutée qu’un cours théorique.

Le cerveau ressent

Lorsqu’une personne raconte une histoire, plusieurs aires du cerveau sont sollicitées comme les aires du langage, mais le système limbique l’est également. C’est ce dernier qui gère notamment la mémoire et les émotions. Ainsi, dès qu’une personne entend une histoire triste ou drôle, le cerveau active les zones correspondantes, ce qui facilite la mémorisation. C’est alors comme si elle vivait réellement ces moments et en ressentait les émotions.

Ce phénomène a été observé par un neuroscientifique, Paul J. Zak lors d’une expérimentation. Il a invité plusieurs personnes à regarder une vidéo et a observé le fonctionnement de leur cerveau. Cette vidéo raconte l’histoire de Ben.

Lors de cette étude, il a découvert que conter une histoire pouvait produire de l’ocytocine, qu’il nomme « hormone de la morale », et qui nous rend plus sensibles aux autres. Elle permet notamment de créer de la confiance, d’impulser de la générosité et de faire apparaître de l’empathie. Le cerveau des participants avait également libéré du cortisol, l’hormone du stress.

Enfin, une recherche espagnole a également montré que le simple fait de lire un roman ou un poème pouvait déclencher le même effet.Ainsi, les mots ont un pouvoir très puissant : ils réveillent les sens. Par exemple, si on vous parle de lavande, vous pouvez très facilement imaginer son odeur.

Le cerveau imite

Certaines études montrent que le cerveau de l’auditeur imite le cerveau du conteur : on parle de cerveau miroir. Cela signifie que leurs cerveaux activent les mêmes aires en même temps, au fur et à mesure de l’histoire.

Bref

Le storytelling, c’est-à-dire le fait de raconter une histoire en sollitant les émotions et en permettant aux auditeurs de s’identifier aux personnages de l’histoire, permet de toucher plus profondément le cerveau. C’est donc un très bon moyen de capter l’attention et d’attiser la curiosité !

Source image


 , , , , , ,

Articles similaires

 Un commentaire


  • Ivana

    Tout à fait ! Article intéressant.  Pour aller plus loin et apprendre comment raconter une histoire, regardez la vidéo interview sur « Storytelling » de FormaBlog : http://www.formablog.fr/comment-le-storytelling-peut-nous-aider-a-etre-plus-convaincant/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *