Les lapbooks : un outil ludique pour apprendre et mémoriser

|  Laissez vos commentaires

Lapbooks

Récemment, une amie éducatrice spécialisée m’a parlé des lapbooks qu’elle construit avec les enfants de son groupe pour les aider à réviser leurs leçons. « Un lapbook, qu’est-ce que c’est que ça ? » lui ai-je alors demandé. Après avoir écouté ses explications, puis effectué quelques recherches sur internet, voici un petit article pour vous présenter cet outil qui allie pédagogie et bricolage, et qui permet aux enfants d’apprendre en s’amusant !

Un lapbook, c’est quoi ?

Un lapbook (également appelé « livre objet ») est un dossier décoré et personnalisé à destination des enfants.

Ce dossier, qui peut prendre la forme d’une pochette ou encore d’une feuille A4 ou A3 pliée en deux, regroupe des informations sur un sujet précis : une leçon de conjugaison, de grammaire, de littérature, de mathématiques, d’histoire, de géographie, d’histoire de l’art, de sciences…

Ces informations sont présentées et organisées de manière ludique, par exemple :

–       dans des petits livrets de différentes formes à feuilleter et/ou à déplier,

–       des pochettes et/ou des enveloppes contenant, par exemple, des fiches récapitulatives, des lettres pour reconstituer des mots, ou encore des mots de vocabulaire à définir,

–       des languettes à tirer,

–       des disques à tourner,

–       des volets à rabattre,

–       des post-it à coller et à décoller,

–       mais aussi des cartes géographiques, des illustrations, des dessins, etc.

Ainsi, plus qu’un livre que l’on lit de manière linéaire, en tournant de simples pages, le lapbook s’apparente à un livre animé.

Vous allez me dire : « Oui, mais aujourd’hui avec internet, les ordinateur et les tablettes, les enfants peuvent étudier un sujet dans les moindres détails d’un simple clic ». Je vous répondrai « Oui, c’est vrai, mais l’avantage avec un lapbook, c’est que les enfants le fabriquent et c’est là tout son intérêt pédagogique ! ».

lapbook2

En quoi un lapbook favorise l’apprentissage et la mémorisation des enfants ?

Le lapbook favorise l’apprentissage, car il permet aux enfants de réviser les notions qu’ils ont acquises en classe s’ils décident, par exemple, de construire un lapbook à partir de leurs leçons. Mais il leur permet aussi de découvrir de nouvelles notions s’ils décident, par exemple, de construire un lapbook sur un sujet qu’ils ne connaissent pas, à la manière d’un exposé. Le lapbook est donc un support, à la fois esthétique et pédagogique, qui permet de garder une trace des apprentissages des enfants de manière ludique et attrayante. C’est un support que l’on a envie de conserver, afin de pouvoir le feuilleter au gré de ses envies et de ses besoins.

Il favorise également la mémorisation, car les enfants construisent seuls leur lapbook (ou bien ils participent à sa construction avec l’aide, par exemple, d’un professeur ou d’un parent s’ils sont plus jeunes). Pour concevoir un lapbook, ils doivent d’abord rechercher dans leurs cours, dans un livre ou sur internet les contenus qu’ils souhaitent aborder. Puis, ils choisissent sous quelle forme ils veulent les mettre en scène. Ensuite, ils manipulent, découpent, collent, plient, dessinent, colorient… et fabriquent un objet dont ils sont fiers, car ils l’ont fait eux-mêmes.

Parce qu’ils ont réalisé une activité de bricolage extrêmement motivante et enthousiasmante, les notions s’ancrent mieux dans leur mémoire, car ils ont pris du plaisir à fabriquer leur lapbook. Cet outil s’inscrit ainsi dans la droite lignée de la pédagogie de Maria Montessori dont la maxime était « Aide-moi à faire tout seul » et pour qui il était très important d’allier travail intellectuel et travail manuel pour faciliter les apprentissages.

Enfin, une fois construit, le lapbook rend les enfants acteurs de leurs découvertes, car ils doivent agir (feuilleter, tirer, déplier, tourner, décoller, etc.) pour découvrir des informations sur un sujet. Ils sont donc moins « passifs » que devant un simple livre.

Comment construire un lapbook ?

En fonction de l’âge des enfants et de la difficulté du sujet, les lapbooks peuvent contenir plus ou moins de textes et d’images. Pour des enfants plus jeunes, l’adulte (parent ou professeur) pourra mettre à leur disposition tous les éléments prédécoupés et pré-remplis, puis il pourra les aider à organiser et à coller tous ces éléments. Plus les enfants sont grands, plus ils peuvent participer à la rédaction des contenus, au choix des matériaux et à la conception du lapbook.

Pour rédiger cet article, je me suis appuyée sur différents sites qui proposent des méthodologies très complètes pour réaliser des lapbooks, n’hésitez pas à aller les consulter :

Ecole et cabrioles – Montessori à la maison, « Les incontournables lapbooks » 

Apprendre à éduquer, « Le lapbook, un support d’apprentissage et de révision ludique et efficace » 

Charivari à l’école, « Les lapbooks : pour dépoussiérer nos exposés… et nos cahiers ? » 

Le site « lapbook » 

Enfin, vous trouverez des modèles de lapbooks gratuits et payants sur Carpe diem et ici des modèles de livrets et de pliages à découper.

Alors, à vos crayons et à vos ciseaux, c’est parti pour une activité bricolo-pédago !

 

Crédit photo : Joëlle Jolivet et Gérard Lo Monaco, auteurs jeunesse


 , , , , , , ,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.