5 innovations pédagogiques à l’école

|  Laissez vos commentaires

Dans la lignée de la classe inversée, de nouvelles pratiques pédagogiques tendent à se développer. En voici cinq !

Bring your own device (Apporte ton propre appareil en cours)

image00 Depuis la proposition de François Hollande qui visait à installer des tablettes dans les établissements scolaires, les objets technologiques ne sont plus aussi prohibés qu’avant. Mieux encore, ils sont voués à accompagner les élèves dans leur processus d’apprentissage à partir de supports proposés par le professeur. On peut très bien imaginer des exercices numériques comme la projection de diapositives avec des quiz et la possibilité de répondre directement sur tablette, ou encore la consultation de manuels scolaires via des applications de réalité augmentée telles qu’Aurasma.
Voir aussi : Le BYOD : Késako ?

Source de l’image

Apprentissage événementiel et construction

image01L’apprentissage événementiel (event-based learning en anglais) consiste à engranger des connaissances en agissant, en étant impliqué dans un projet qui pourrait exister dans le monde du travail. À partir de ces projets et lorsqu’une thématique est la même pour plusieurs groupes d’apprenants, des événements en compagnie de professionnels sont organisés, ce qui facilite les échanges et récompense la créativité.

Cette innovation est proche de la construction (bricolage en anglais), procédé qui implique également l’apprenant mais cette fois dans une construction nécessitant un suivi et des modifications régulières. L’exemple le plus courant est la création collective d’un site web.
Source de l’image

Apprendre par la narration

image02Faire écrire les apprenants est une technique d’application des connaissances. En effet, la narration développe l’esprit de synthèse et permet aux apprenants de créer des liens entre tous leurs savoirs. Ces récits peuvent être des retours d’expérience, des histoires fictives ou encore des reportages.
Le récit numérique (digital storytelling en anglais), qui consiste à utiliser les réseaux sociaux, les outils numériques, la vidéo, etc. pour raconter une histoire, est peut-être plus adapté à un public de jeunes apprenants mais ne requiert pas la même concentration que face à une feuille blanche.

Source de l’image

L’évaluation dynamique

image03Grâce à cette méthode d’évaluation, les apprenants en difficulté ne se retrouvent plus seuls face à leur contrôle ; s’ils rencontrent des obstacles pendant l’évaluation, le professeur interagit avec eux et les aide à se poser les bonnes questions afin qu’ils trouvent eux-mêmes les réponses. Une méthode probablement utopique à l’époque actuelle…
Source de l’image

Le concept-clé

image04Si chaque domaine d’apprentissage définit des concepts-clés précis, l’apprenant comprend des aspects cachés du phénomène qu’il étudie et effectue alors des connexions qui améliorent sa maîtrise du sujet en question. Il intègre ces nouvelles connexions qui facilitent sa pratique quotidienne. L’exemple courant pour illustrer cet apprentissage est celui du cuisinier qui apprend ce qu’est le phénomène de transfert de chaleur et qui améliore sa pratique de la cuisine en conséquence.
Source de l’image


 , , , , , , , , ,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.