Avons-nous plusieurs types d’intelligence ?

|  4 Commentaires

Pourquoi, à votre avis, l’enseignement actuel ne convient-il pas à tout le monde ?

Peut-être parce qu’il n’est pas assez motivant ou peut-être parce qu’il ne prend pas suffisamment en compte les différences interindividuelles. En effet, chaque individu est différent et ne possède pas la même intelligence. Mais qu’est-ce que réellement l’intelligence ? Avoir un Quotient Intellectuel (QI) élevé ? Une grande culture ? De bonnes notes ? D’après Howard Gardner, professeur de l’Université de Harvard, il existe plusieurs types d’intelligence. Il a d’ailleurs développé la théorie de l’intelligence multiple « The Theory of Multiple Intelligence ». Il a ainsi défini 9 types d’intelligence :

 

1) L’intelligence logico-mathématique

Certaines personnes ont une capacité de calculer, de mesurer, de résoudre des problèmes. Pour elles, les chiffres et le raisonnement sont des jeux d’enfants. Elles sont adeptes des casse-tête, des puzzles ou encore des jeux de cartes stratégiques. Ce type d’intelligence peut se calculer grâce au QI.

2) L’intelligence spatiale

Cette intelligence consiste à se représenter mentalement l’espace. Elle permet par exemple à un dessinateur de réaliser de belles perspectives et de respecter les proportions des personnages.

3) L’intelligence interpersonnelle ou sociale

Cette intelligence est essentielle pour bien vivre en communauté. Elle permet en effet de comprendre le caractère, le tempérament et les actions des autres personnes pour adapter son propre comportement. Cette intelligence se retrouve souvent chez des politiciens ou des commerçants.

4) L’intelligence corporelle-kinesthésique

Elle consiste à utiliser son corps pour exprimer une idée, un sentiment ou tout simplement effectuer un exercice physique ou manuel. Elle est donc souvent observée chez des sportifs ou des artisans.

5) L’intelligence verbo-linguistique

Certaines personnes manipulent parfaitement les mots et n’ont aucun mal à s’exprimer ou comprendre des idées complexes : ce sont par exemple les écrivains et les traducteurs. Cette intelligence se calcule également grâce au QI.

6) L’intelligence intra-personnelle

C’est la faculté de se former une représentation de soi-même, de comprendre ses propres émotions et ainsi d’anticiper et de maîtriser ses comportements.

7) L’intelligence musicale-rythmique

Comme son nom l’indique, cette intelligence correspond à la maîtrise du rythme et des mélodies. On la retrouve bien évidemment chez des musiciens.

8) L’intelligence naturaliste-écologiste

Ce type d’intelligence concerne la capacité à reconnaître et classer la faune, la flore et le monde minéral. Elle est donc notamment très utilisée par les zoologistes et les botanistes.

9) L’intelligence existentielle

Elle consiste à se questionner sur le sens et l’origine des choses. Howard Gardner ne considère pas cette intelligence comme une réelle intelligence à part entière.

 

Ce classement fournit ainsi une liste de compétences variées et montre que chacun a des capacités plus ou moins développées selon les domaines. Le but n’est donc pas de ranger les individus dans des boîtes mais d’utiliser ce classement pour aider à améliorer ou à développer de nouvelles intelligences.

Il permet donc d’entrevoir une réponse à notre question de départ «Pourquoi l’enseignement actuel ne convient-il pas à tout le monde ? ». En effet, le système scolaire travaille principalement sur l’intelligence mathématico-logique et l’intelligence verbo-linguistique. Or, certaines personnes peuvent être complètement désarmées si elles ne maîtrisent pas au moins une de ces deux intelligences.

Il pourrait donc être très intéressant de varier les enseignements et d’utiliser les intelligences maîtrisées pour en apprendre de nouvelles : par exemple, développer ses capacités de calcul grâce à la musique ou encore améliorer sa sociabilité grâce à la littérature.


 , , , , , , , , , , , , ,

Articles similaires

 4 commentaires


  • Céline

    La théorie des intelligences multiples commence à infiltrer les écoles. A la suite d’une série d’articles sur le sujet, destinés à des parents d’enfants instruits en famille (comme les miens), j’ai reçu plusieurs témoignages d’enseignants qui tiennent compte des intelligences multiples et proposent des travaux adaptés à leurs élèves.
    Il existe quelques super bouquins sur le sujet, notamment celui de Hourst et une série intitulée »Guide pour enseigner autrement avec les intelligences multiples », pour les cycle 1 et 3 et je crois que celui pour le cycle 2 est à paraitre ou vient de paraitre.

    Répondre

  • Brigitte D

    D’où l’importance de la littérature. Cependant l’enseignement d’aujourd’hui inclue toutes ces intelligences, seulement dans des matières séparées, qui se croisent parfois (des chansons en anglais, de la géom…). Le problème n’est pas tant l’enseignement que la valorisation : seuls les bacs scientifiques ont le choix entre toutes les filières, ce qui est un choix politique depuis la fin de la seconde guerre mondiale en France. Les profs et même l’éducation nationale ne sont pas responsable de ce choix. Rendez à César ce qui est à César.

    Par contre l’écrit reste encore le moyen d’évaluation essentiel, même si cela évolue, notamment dans les langues. Et dans les entreprises aussi d’ailleurs, les autres évaluateurs de notre monde à la française. 

    Une seule certitude, l’éducation nationale va fondre comme sidérurgie au soleil. Et là, il n’est pas sûr que toutes les intelligences enfantines se retrouvent valorisées non plus. 
    Mais Dieu quelles économies nous ferons sur le budget fonctionnaire…. Parce que les profs sont encore sensiblement syndiqués. Alors que le privé est prêt à prendre en main un marché énorme de l’éducation. Mais les parents de demain matin choisiront où mettre leur millier d’euros d’impôt devenus milliers et pourront avoir un enseignement conforme à leurs opinions politiques et à leurs exigences sociales.

    Ce qui ne va pas beaucoup aider à développer une intelligence dont vous ne parlez pas, celle de la citoyenneté désintéressée, pas le fait ni des politiques ni des commerçants, et absolument indispensable à toute vie collective.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.